Partager cet article

INFOGRAPHIE. À quelle date les femmes commencent-elles à «travailler bénévolement» en Europe?

WeDoData

WeDoData

Pour mieux comprendre les inégalités salariales, plusieurs collectifs ont mis en avant des dates à partir desquelles les femmes ne gagnent plus d'argent.

Les Islandaises ont frappé les esprits en arrêtant soudainement de travailler ce lundi 26 octobre à 14h38 précisément. Pourquoi 14h38? Parce qu'en Islande, les femmes sont en moyenne rémunérées 14% de moins que leurs collègues hommes, selon les chiffres de l'OCDE, et qu'en prenant une journée de travail de huit heures, si les hommes continuent d'être payés jusqu'à 17 heures, leur rémunération à elles, s'arrête à 14h38.

Mais l'Islande est loin d'être un cas isolé. Et pour le prouver, le collectif Les Glorieuses a décidé de calculer à quelle date sur une année complète les Françaises commenceraient à «travailler bénévolement». Réponse: le 7 novembre à 16h34: une heure à laquelle le collectif appelle les femmes à cesser le travail (mais pas faire grève), et qui est en train de se transformer en mouvement, pour «montrer que l’inégalité des salaires entre les genres n’est pas une “affaire de bonne femme”».

De notre côté (en utilisant d'autres données, celles d'Eurostat pour l'année 2014), nous avons essayé de savoir quand, en moyenne, en Europe, les femmes commenceraient à «travailler bénévolement». En attendant d'atteindre (un jour) l'égalité salariale, les femmes s'en sortent actuellement mieux en Roumanie, au Luxembourg et en Italie, où elles pourront attendre décembre pour travailler pour rien, alors qu'en Estonie, cette date est atteinte dès le 20 septembre.

Méthodologie: nous avons récupéré les données 2014 d'Eurostat sur le pourcentage de différence moyenne de paie entre les hommes et les femmes, dans 31 pays (les 28 de l'Union européenne, plus la Norvège, la Suisse et l'Islande), en 2014 (2010 pour la Grèce et 2013 pour la Suisse).

Comme Les Glorieuses, nous avons ensuite lissé ce chiffre et harmonisé tous les pays sur les 253 jours ouvrés en France pour l'année 2016, et avons calculé à quelle date et quelle heure (sur une base de 35 heures travaillées par semaine), les femmes commenceront à «travailler bénévolement».

Vous pouvez consulter la feuille de calculs utilisée pour obtenir ces résultats ici.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte