Monde

Hillary prisonnière, Obama pendu: les pires déguisements politiques d'Halloween

Claire Levenson, mis à jour le 01.11.2016 à 21 h 47

Le déguisement de Clinton menottée en uniforme orange de détenue était très populaire cette année.

Un déguisement de Hillary Clinton en détenue à West Medford, dans le Massachusetts.

Un déguisement de Hillary Clinton en détenue à West Medford, dans le Massachusetts.

À une semaine de l'élection présidentielle américaine, de nombreux Américains ont fêté Halloween de manière très politisée. Dans la ville de West Medford, dans le Massachusetts, une fête de quartier a dégénéré lorsque le chef du syndicat de police local s'est fait prendre en photo en train de menotter une personne déguisée en Hillary Clinton, vêtue d'un uniforme orange de détenue.

La photo a fait sensation en ligne et a été retweetée par Al Baldasaro, un conseiller de Donald Trump connu pour avoir déclaré à la radio que Clinton méritait d'être exécutée pour trahison.

La semaine dernière, dans la ville de Grantville, en Pennsylvanie, le défilé d'Halloween incluait un char avec une Clinton derrière des barreaux.

Depuis des mois, les foules, aux meetings de Trump, crient «Hillary en prison» et «enfermez-là», et des déguisements d'Hillary en détenue sont disponibles en ligne. Le site Hillaryistheneworange.com propose un kit complet comprenant un uniforme orange de détenu avec «Clinton» écrit sur le dos, des menottes et un masque pour 70 dollars.

Certains ont même créé des versions enfant du déguisement, comme sur cette photo tweetée par le compte pro-Trump (non officiel) @POTUSTrump:

Selon le site conservateur Independent Journal Review, ce déguisement était cette année particulièrement populaire chez les couples, avec l'homme en Trump et la femme, menottée, en Clinton prisonnière.

La candidate démocrate n'est pas la seule à avoir inspiré les fans de Trump. Pendant un match de football à l'Université du Wisconsin, deux spectateurs arboraient un déguisement particulièrement violent: l'un portait un masque de Barack Obama et une corde autour du cou, l'autre était déguisé en Trump et le tenait par la corde. Les services de sécurité leur ont demandé de retirer leurs masques mais ils ont pu rester regarder le match.

Les anti-Trump ont aussi fait des efforts, comme cet écolier de dix ans déguisé en cheveux de Trump. Sa mère a passé des heures à réaliser cette création, et son look est devenu viral.

D'autres ont été inspirés par certaines déclarations du candidat républicain. Ainsi, cette femme s'est déguisée en «attraper les femmes par la chatte», les mots que Trump prononçait dans la désormais célèbre vidéo d'«Access Hollywood».


Et enfin, il y a ceux qui ont pris tout cela un peu trop au sérieux. Une semaine avant Halloween, le présentateur radio pro-Trump Bill Mitchell expliquait que les fortes ventes de masques Trump étaient un très bon signe pour le candidat républicain. 

«Jusqu'ici, les déguisements Trump se vendent très bien alors que les déguisements Hillary ne bougent pas (comme elle). Juste une info supplémentaire, les gars.»

Claire Levenson
Claire Levenson (140 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte