Monde

Victoire d'Obama sur la réforme de la santé, prochaine étape: le Sénat

Temps de lecture : 2 min

La Chambre des représentants américaine a adopté samedi 7 novembre dans la soirée, au terme d'un vote serré, le plan de réforme de la couverture santé aux Etats-Unis, offrant à Barack Obama une première victoire au Congrès sur cet ambitieux projet politique. Le président américain a déclaré peu de temps après le vote dans un communiqué: «C'est un projet de loi qui va fournir la stabilité et la sécurité aux Américains qui ont une couverture, des choix de couverture de qualité pour ceux qui n'en n'ont pas, et va faire baisser les coûts de la santé pour les familles, les entreprises».

Après des débats houleux qui ont duré toute la journée, le plan de 1100 milliards de dollars (environ 740 milliards d'euros) a été approuvé à 220 voix contre 215. Un seul républicain a voté en faveur du texte, alors que 39 démocrates ont voté contre. La loi va maintenant passer devant le Sénat, où les législateurs devront persuader aussi bien les républicains que les démocrates conservateurs dans un vote dont l'issue s'annonce incertaine. Barack Obama s'est dit «absolument confiant» sur l'issue de ce scrutin, et a déclaré que c'était maintenant au tour du Sénat de suivre le chemin ouvert par la Chambre des représentants.

«Cette courte victoire démocrate souligne la difficile route qui attend le projet, alors que celui-ci va maintenant passer devant le Sénat, note le LA Times. Mais cela signifie également que le parti a atteint un objectif historique: il essaie de gagner un vote qui étende le filet de sécurité du gouvernement à l'assurance santé depuis la grande dépression.»

«Notre tour est venu de révolutionner le système de santé dans ce pays» a déclaré George Miller, démocrate de californie et un des principaux architectes du texte. Le texte devrait permettre, selon les démocrates, l'accès pour plus de 36 millions de personnes actuellement exclues du système à une couverture de santé. Un seul républicain a voté en faveur du texte, alors que 39 démocrates ont voté contre.

Les démocrates ont dû faire d'importantes concessions sur la couverture des avortements pour gagner les quelques votes manquant et s'assurer le passage de la loi, rapporte le New York Times. Ce compromis reste en travers de la gorge de nombreux démocrates qui défendent le droit à l'avortement.

Les républicains étaient quant à eux fermement opposés au vote et feront tout leur possible pour défaire le texte au cours du processus législatif, qui reste encore long. «Cette prise de pouvoir du gouvernement a encore un long chemin devant elle avant de se retrouver sur le bureau du président, et je continuerai à me battre becs et ongles à chaque occasion. La santé est trop importante pour se tromper» a déclaré Kevin Brady, un républicain du Texas.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Barack Obama, Reuters

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «La nationalisation du système de santé américain est inéluctable» ; «Obama, le Neo de la réforme du système de santé»

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters