Partager cet article

Chez les hommes préhistoriques aussi les gauchers se faisaient rares

Crâne d'homo habilis | NCSSMphotos via Flickr CC License by

Crâne d'homo habilis | NCSSMphotos via Flickr CC License by

Voici 1,8 million d'années, nos ancêtres étaient déjà latéralisés.

En examinant les stries dentaires d'un fossile d'Homo habilis, notre ancêtre d'il y a 1,8 million d'années, une équipe d'anthropologues et de paléoanthropologues vient de montrer que l'hégémonie des droitiers remonte aux origines de l'humanité. Jusqu'à présent, les scientifiques estimaient que cette préférence manuelle datait de 500.000 ans.

Menés par David W. Frayer, professeur émérite d’anthropologie biologique à l'université du Kansas, les chercheurs publient leur étude dans le numéro de novembre du Journal of Human Evolution. Elle se fonde l'analyse d'un fragment de mâchoire supérieure, OH-65 (pour Olduvai Hominid), découverte en 2003 en Tanzanie, dans le célèbre site des gorges d'Olduvai.

En observant au microscope les stries creusées sur les dents fossilisées, les chercheurs ont pu déterminer que leur orientation allait de la gauche vers la droite. Selon les scientifiques, c'est parce que l'Homo habilis tenait un outil dans sa main droite pour couper sa nourriture, nourriture qu'il tenait dans sa bouche et tirait de sa main gauche pour la déchirer. Des marques qui suggèrent également l’usage d'une sorte de cure dents primitif en pierre, là aussi tenu de la main droite.

«Nous pensons que cela nous dit quelque chose de plus sur la latéralisation du cerveau», explique Frayer. «On savait déjà que l'Homo habilis possédait la latéralisation cérébrale et était plus proche de nous que du singe. Ce qui s'étend aussi à la manualité, qui est essentielle».

90% de droitiers

En effet, alors que les primates non humains ne manifestent pas de préférence manuelle franche, notre espèce est à 90% droitière. Un phénomène qui n'est pas sans rapport avec nos capacités linguistiques, car le langage est principalement géré par l’hémisphère gauche du cerveau, qui contrôle le côté droit du corps.

«La manualité et le langage sont contrôlés par deux systèmes génétiques distincts», précise Frayer, «mais il y a un petit lien entre les deux vu que ces fonctions trouvent leur origine dans le côté gauche du cerveau».

Si «un spécimen ne fait pas une généralité», ajoute Frayer, le chercheur estime très probable que ses recherches en permettent d'autres qui prouveront combien «la manualité droite, la réorganisation corticale et l'aptitude au langage sont des éléments cruciaux à l'apparition de notre genre».

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte