France

Les bébés pleurent dans leur langue maternelle

Slate.fr, mis à jour le 07.11.2009 à 21 h 07

Ils n'ont pas encore l'âge de parler, et déjà ils sont imprégnés de leur future langue, de leur culture: les bébés de moins d'une semaine pleurent dans leur langue maternelle, explique le Los Angeles Times.

Les chercheurs savent que les nourrissons ont la capacité de mimer le langage à partir d'environ douze semaines. Les bébés montrent aussi une préférence pour les langues qui reflètent le rythme, la mélodie et les schémas de la langue parlée par leur mère.

Mais lorsqu'ils sont encore trop jeunes pour contrôler leurs cordes vocales, ou les muscles qui donnent une forme à leur bouche afin de sortir des sons spécifiques, comment les bébés peuvent-ils montrer qu'ils sont influencés et incités à reproduire la langue parlée autour d'eux? Une équipe de chercheurs européens suggère que c'est par les pleurs.

60 bébés, la moitié française, l'autre allemande, ont vu leurs pleurs enregistrés en différentes situations (changement des couches, situation de faim, ...) Les petits sujets de l'étude ont beau n'être âgés que de 3 à 5 jours, leurs pleurs sont déjà reconnaissables. Les pleurs français vont notamment plus vers les aigus, tandis que les bébés allemands pleurent avec une plus grande intensité. Ce sont là des schémas distincts représentatifs des schémas de la langue français par rapport à la langue germanique.

[Lire l'article complet sur le L.A. Times ou Lire les travaux de recherche (payant)]

Image de Une: Reuters, bébés dans des bassines pour les détendre, près de Harlem, Mars 2009.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte