Partager cet article

VIDEO. «On peut rester?» une pub anti-Trump montre l'angoisse des Latinos avant l'élection

Joss Whedon, le créateur de «Buffy contre les Vampires», a réalisé plusieurs vidéos pour encourager les Américains à aller voter.

Fin septembre, le réalisateur Joss Whedon a créé Save The Day une organisation politique qui diffuse des vidéos pour encourager les Américains à aller voter. Les premières sont plutôt comiques: Whedon, le réalisateur du film Avengers a rassemblé une dizaine de célébrités qui se moquent des vidéos faites par les stars pour défendre des grandes causes. 


Comme son organisation est une super PAC, soit une association politique autorisée à lever des fonds illimités, elle ne peut être directement liée à la campagne d'Hillary Clinton, mais le message anti-Trump, même si le nom du candidat n'est pas prononcé, est assez clair.

Le 26 octobre, Save The Day a mis en ligne une vidéo d'un ton beaucoup plus sombre, également réalisée par Whedon. Intitulé Verdict, le court métrage dure deux minutes et sept secondes mais parvient bien à capturer à quel point l'élection est cruciale pour certains membres de la communauté latino-américaine, rapporte le Huffington Post. 

Le sous-titre du film est: 

«Une communauté américaine, en attente de voir s'ils peuvent continuer à faire partie du pays.»

Clinton dans la lignée d'Obama

On y suit plusieurs familles latino-américaines le jour des élections, une femme de ménage qui se lève à quatre heures du matin, un ancien soldat en fauteuil roulant, une famille propriétaire d'un food truck, et une petite fille qui va à l'école.

À la radio et à la télé, on entend les journalistes dire que «c'est très serré», que «la participation électorale était moins forte qu'espérée», et que «de nombreux électeurs pensaient que la course était déjà finie». Ensuite, l'annoncer déclare: «nous avons un nouveau président», et la petite-fille prend la main de son père (ou grand-père) et demande: «Est-ce qu'on peut rester?»

Le moment est particulièrement poignant: pour des millions d'immigrés sans-papiers et leurs enfants, les résultats de l'élection pourraient changer leur vie de façon dramatique. Le candidat républicain Donald Trump a, en effet, promis d'expulser onze millions de sans-papiers, et de créer une force spéciale pour accélerer le processus.

«Ils vont être hors d'ici tellement vite que vous allez avoir le tournis», avait déclaré Trump.

De son côté, la candidate Hillary Clinton veut continuer la politique de Barack Obama d'accorder un statut légal temporaire aux enfants d'immigrés illégaux. Le Dream Act, qui leur aurait accordé un statut légal, n'a pas obtenu de majorité au Congrès.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte