Partager cet article

Pourquoi Lonely Planet fait-il de Bordeaux LA ville à visiter en 2017?

AFP PHOTO / JEAN PIERRE MULLER.

AFP PHOTO / JEAN PIERRE MULLER.

Le vin, le tram, le TGV. La vie?

Bordeaux est depuis hier en tête du classement des villes du monde à visiter en 2017 selon le classement de l’éditeur de guides Lonely Planet. La cité girondine et son patrimoine architectural protégé par l’Unesco jouissaient déjà d’une bonne réputation à l’étranger, mais le guide a surtout récompensé les efforts faits pour «se réinventer», avec l’«impressionnante transformation des berges de la Garonne» et de sa rive droite, où «c’est le futur de Bordeaux qui s’écrit, avec des constructions et des aménagements soucieux du paysage urbain».

C’est aussi un choix d'aménagement urbain, celui de la réduction de la circulation automobile et de la mise en place d'un réseau de tramway en centre-ville, avec des avenues et places «rendues aux piétons», qui est récompensé par le guide. Sur la même lignée, le site de la RTBF conseille ainsi a ses lecteurs une «métropole [qui] a entrepris un vaste programme de rénovation de ses quais, qui appartiennent désormais aux promeneurs. Au passé portuaire, la capitale girondine a laissé place à la flânerie». Sans oublier l’arrivée de la LGV Sud-Ouest qui met Bordeaux à deux heures de Paris.

Le nouveau visage architectural de Bordeaux n’est pas le seul argument qui explique cette distinction. Le Lonely dépeint une ville «gagnée par une fière contagieuse» «dès le jeudi soir», où le vin occupe évidemment une place centrale et dont la Cité du même nom a été inagurée en mai, bâtiment décrit alors dans une presse américaine enthousiaste comme «un parc à thème dédié à la célébration du vin.»  Il s'agit surtout d'un bâtiment-emblème pour signaler cette transformation, et d'un pari manifestement réussi puisque Bordeaux est récompensée par cette première place et l'avalanche d'articles, dont celui-ci, qui devraient suivre.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte