Partager cet article

Les jours passent et le rire de Cyril Hanouna me hante

Image extraite d'un best-of de la semaine de TPMP (C8).

Image extraite d'un best-of de la semaine de TPMP (C8).

Avec sa manière inimitable de s’esclaffer, l’animateur alimente le rire de ses chroniqueurs et de son public. Quitte à parfois l’imposer.

La caméra cachée aux dépens de Matthieu Delormeau diffusée lors du prime time Touche pas à mon poste! La grande rassrah jeudi 3 novembre sur C8 était-elle drôle? Etait-ce une blague ou une humiliation de plus du chroniqueur de l'émission? A la suite de cet événement, nous republions cet article sur le rapport de force qu'opère le rire. Et si, «Cyril [Hanouna], c’est la tyrannie du rire»? 

Quand j’ai passé ma nuit à observer l’équipe de «Touche pas à mon poste» tenter de battre le record des 35 heures d’antenne, j’ai très vite remarqué un bruit très particulier, qui revient presque chaque minute: un rire souvent hystérique, celui de l’animateur de TPMP, Cyril Hanouna.

En temps normal, le rire d’un animateur ne devrait être qu’un bruit de fond, ni agréable ni insupportable, mais simplement destiné à enrober la bonne humeur vendue par une émission à son public. Pas celui-ci.

Le rire d’Hanouna n’a rien à voir avec celui de Thierry Ardisson, Yann Barthès ou même Laurent Ruquier. Ce son, mélange presque indescriptible de cris aigus et de halètements, masque souvent les autres voix, à tel point que son audience se tait pour l'écouter.

Les jours ont passé depuis les «35 heures de Baba», mais ce rire inégalable a continué de me hanter, comme le symptôme le plus visible d’un traumatisme dont je n’avais pas encore compris l’ampleur.

Evidemment, j’ai eu besoin de réentendre ce son et d'essayer de le comprendre.

Un rire à bout de souffle

La première chose que l’on remarque en écoutant le rire de Cyril Hanouna au milieu de celui de ses chroniqueurs, c’est qu’il ne ressemble à absolument rien d’autre. Il est hors du commun. Le roi de l’access propose une sorte de long râle aigu, un «ha ha ha» en provenance directe des entrailles et expulsé in extremis avant un ultime souffle. Car s'il essaye de parler en pleine crise de rire, sa voix perd tout contrôle et ses mots en deviennent incompréhensibles.


Des personnes, célèbres ou non, doivent parfois une petite partie de leur notoriété à leur rire. La chanteuse Adèle s’est distinguée par sa voix de chanteuse mais également par son rire cartoonesque, tout comme l’actrice Nathalie Portman et son rire emprunt de gêne sur la scène des Golden Globes en 2011.

 


Grâce à leur rire particulier, des anonymes peuvent aussi se transformer rapidement en star éphémère du web ou des plateaux de télévision.


Il y a beaucoup à dire sur ce genre d’éclat, source de gêne comme d'hilarité. Une étude de 2013 montre que le rire que l’on remarque est associé à une attitude terre-à-terre, sociable et amusante. Après tout un tel rire est souvent gênant et incontrôlable, donc authentique et spontané. Mais il peut aussi s’agir d’un rire forcé, travaillé, pour se faire remarquer au sein d’un groupe et recentrer l’attention autour de lui. Dans le cas de Cyril Hanouna, il y probablement un peu des deux. 

Les grands rieurs ont souvent un rire un peu particulier et remarquable car, quand on aime rire et faire rire, il y a une certaine jouissance à le faire de cette façon

 Alain Vaillant

«Les grands rieurs ont souvent un rire un peu particulier et remarquable car, quand on aime rire et faire rire, il y a une certaine jouissance à le faire de cette façon», m'a expliqué au téléphone Alain Vaillant, professeur de littérature française à Paris-Ouest et auteur de l’ouvrage La civilisation du rire. «Ce qui est particulier ici avec l’émission, c’est que l’on met en scène à l’écran la fonction sociale la plus ancienne du rire.»

Un rire comme lubrifiant de la bonne humeur

Dans un cas comme dans l'autre, ce rire est communicatif: il provoque la sympathie et le rire chez ceux qui l’entendent. En groupe, on rigole après avoir entendu une blague, mais plus encore si l'un de ces rires si particuliers se fait entendre. L’acteur Omar Sy a un rire exceptionnellement chaleureux, capable d’illuminer une salle en quelques vocalises.

Dans une scène mythique du second volet des aventures d’OSS117, l’humour ne tient pas tant aux blagues de Jean Dujardin et de Ken Samuels, mais bien au duel de rires atypiques auquel se livrent les deux comédiens.


Même chose dans la vidéo qui suit, on voit un groupe d’employés écouter la blague de l’un de leurs collègues. La blague n’est pas très drôle, mais tous éclatent de rire lorsqu’ils entendent l'étrange rire d’un autre collègue, vrai sujet de la vidéo.


Sur le plateau de «TPMP», Hanouna tente de reproduire le même schéma en travaillant son rire. Il crie, il s’étouffe, il pleure, il saute, il claque dans ses mains… Son rire devient aussi important, si ce n’est plus, que la blague qui l’a précédée. À tel point que l'on voit souvent ses chroniqueurs attendre qu'il finisse de s'égosiller. Regarder Cyril Hanouna rire devient un spectacle à part entière. Un spectacle poussé au paroxysme le soir où, lors d’une pause publicitaire, l’animateur avait confié avoir «vomi de rire» après une crise d’hilarité.

 

Cette hilarité contagieuse trouve une explication scientifique assez simple. En octobre 2014, Sophie Scott, de l’University College London, expliquait sur le site de la BBC que son étude montre que «le cerveau répond au rire en préparant ses muscles faciaux à faire de même». En rigolant si fort, Hanouna prépare donc les muscles de ses chroniqueurs et de son public, qui veulent et qui vont rire avec lui. 

«Le rire est fondamentalement communicatif et il a souvent un effet d’entraînement instinctif, ajoute Alain Vaillant. Un rire spectaculaire relance l’hilarité du groupe, il est plus donné en spectacle que le motif premier du rire.» 

Si franc qu’on le suppose, le rire cache une arrière-pensée d’entente

Henri Bergson

Dans Le Rire, publié en 1901, Bergson écrivait justement à ce propos: «Si franc qu’on le suppose, le rire cache une arrière-pensée d’entente, je dirais presque de complicité, avec d’autres rieurs, réels ou imaginaires. Combien de fois n’a-t-on pas dit que le rire du spectateur, au théâtre, est d’autant plus large que la salle est plus pleine?»

Quand on sait qu'un sondage de 2013 montre que l’homme rit de moins en moins quand il vieillit, on peut comprendre qu’un public trouve autant de satisfaction à observer un présentateur s'amuser à se point et rire avec lui... jusqu’à en vomir.

La dictature du rire à tout prix

Mais derrière ce rire communicatif se cache quelque chose d’autre, bien plus problématique. En riant en permanence plus vite et plus fort que les autres, Hanouna créé sa propre échelle du rire. Véritable Conseil constitutionnel de l’humour à lui seul, il définit ce qui est drôle et ce qui ne l’est pas, arbitrant ce à quoi ses chroniqueurs peuvent rire et ce face à quoi ils doivent rester de marbre. En soi, ce genre d’influence est normal sur un plateau de télévision où le rôle du présentateur est d’être amusant. Laurent Ruquier n’est pas toujours drôle, mais les chroniqueurs se doivent de le suivre (c’est leur patron après tout) et le public sourit parce que le chauffeur de salle a bien fait son travail.

Mais Cyril Hanouna fonctionne différemment. Dans les nombreux extraits de TPMP que j’ai regardés, j’ai souvent constaté que le présentateur est le première à proposer un éclat de rire franc, y compris après ses propres blagues. Les chroniqueurs et le public, conscient qu’il faut rire encore plus fort qu’ils ne le pensaient, suivent quelques dixièmes de secondes après.

«Vous pouvez rire. Non, vous devez rire avec moi», semblent dire les zygomatiques d’Hanouna, sûrement les muscles les plus sollicités de France. Cyril rit des phrases lunaires et parfois étranges d’Isabelle Morini-Bosc, son assemblée le suit. Cyril charrie une nouvelle fois le compagnon de Valérie Bénaïm ou le petit ami d’Enora Malagré, le public s’amuse, plus par habitude qu’autre chose mais qu’importe.

Pour Alain Vaillant, ce système social est classique: on rit plus facilement quand l'auteur d'un trait d'humour est son supérieur (hiérarchique ou physique): «Le rire est toujours une manière de gérer un rapport de force. Le rieur se moque souvent de celui qui détient l’autorité, l’élève rit du professeur. Mais le rire comme manifestation d’une puissance qu’on inflige à autrui est aussi classique. C’est pour cela que le rire féminin a longtemps été regardé avec beaucoup de méfiance de la part des hommes. Et dans “Le Petit Rapporteur” déjà, Jacques Martin se moquait de ses chroniqueurs car il détenait l’autorité, même si certains d’entre eux comme le dessinateur Piem supportaient plus ou moins bien cela.»

«Le problème, c’est qu’il est entouré d’une cour qui dit amen à toutes ses conneries», expliquait en avril dernier un chroniqueur de TPMP, sous couvert d’anonymat, au magazine Society. «Cyril, c’est la tyrannie du rire», renchérissait un autre.

Ce système de passage en force du rire, assez peu inédit en société, a pris une tournure particulièrement sombre quand le Roi Soleil de la télévision s’en est pris à Matthieu Delormeau. Quand ce dernier est interpellé sur son échec passé à NRJ12, la saillie verbale n’a rien de drôle: «NRJ12 ils vous ont mis dehors comme une merde, lui a lancé le présentateur. [...] Qui c’est qui est venu en juillet dans mon bureau comme une pleureuse, hein? Mais ferme ta gueule! Quel bouffon celui-là!»

 

Dans la séquence, le public est hilare, mais l'on voit tout de même Camille Combal se mettre la main devant la bouche, conscient de la charge qui accompagne la simple vanne. À la suite de la polémique, Hanouna a assuré que c’était de l’humour, qu’il n’y avait aucune volonté d’humilier son chroniqueur. Les mots étaient durs, mais si Cyril rigolait, alors il fallait rire avec lui et se convaincre qu’il plaisantait.

Chez TPMP comme dans la société, pour se sauver la face, il faut rire avec les plus forts que soi. Coûte que coûte.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte