Monde

Un comté américain interdit les costumes de clowns après une série de mauvaises blagues

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 21.10.2016 à 13 h 04

Repéré sur CBS News

Le contrevenant pourra être condamné à une amende de 150 dollars.

Evil clown. jillian.e via Flickr CC License by.

Evil clown. jillian.e via Flickr CC License by.

La vague des clowns effrayants qui s’abat sur les Etats-Unis depuis la rentrée est prise très au sérieux dans certaines parties du pays.  Si vous devez vous rendre à Kemper County dans l’Etat du Mississippi, sachez qu’il est désormais interdit de porter dans l’espace public tout costume, masque ou maquillage de clown. En cas de déambulation clownesque dans les rues du comté, le shérif pourra faire respecter l’arrêté et condamner à une amende de 150 dollars le contrevenant. L’interdiction court jusqu’au 1er novembre.

L’épidémie de clowns a commencé à la fin du mois d'août dans le Wisconsin puis en Caroline du Sud. L’équipe d’un film d’horreur a eu la bonne idée de lâcher quelques clowns dans les rues pour faire de mauvaises blagues, comme nous l’expliquions il y a quelques semaines. La présence de clowns effrayants s’est ensuite répandue dans tout le pays, comme c’est le cas lors du développement de rumeurs et légendes urbaines.

«Symboles de terreur»

Certains cas de clowns sont bel et bien avérés, et une dizaine d’individus risquent même d’être poursuivis pour «activité terroriste»  en lien avec «une activité de clown»… Une école du Connecticut a précédemment interdit tout costume de clown et autres «symboles de terreur». La majorité des cas de clowns se limitent néanmoins à des farces plus ou moins réussies visant à effrayer les adultes et les enfants.  

Dans l'Etat de Pennsylvanie, une foule de plusieurs centaines d'étudiants s'est carrément livrée à une chasse au clown après des signalements sur les réseaux sociaux. Dans le Wisconsin, un signalement de clown début août n'avait pu faire l'objet d'aucune intervention policière: malgré son attitude effrayante, le clown n'enfreignait pas la loi. Cette personne avait «le droit de marcher déguisé en clown partout où elle veut», précisait la police. Ce ne sera pas le cas dans le comté de Kemper.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte