Culture

Les vraies desperate housewives

Temps de lecture : 2 min

Avant la crise économique, une émission américaine de téléréalité avait pris le parti de montrer des «vraies» housewives américaines, comme le versant réaliste de la série Desperate Housewives. Pas vraiment femmes aux foyers puisque certaines travaillent, mais bien de l'Amérique profonde (Texas), comme à Wisteria Lane.

A l'époque du début de la série, il y a quatre ans, ces Américaines ouvraient aux caméras leur maison, leur intimité, leurs habitudes, leurs dressings démesurés, et leur quête haletante du dernier sac hors de prix. Depuis la crise, leurs préoccupations ont changé, leur façon d'être aussi.

Certaines ont voulu quitter l'émission, pour se consacrer à plein temps à leur emploi, ou parce qu'elles n'ont plus envie de se montrer comme auparavant; d'autres y voient au contraire une source de revenus supplémentaires bien utile désormais.

L'émission avait pour but de montrer de riches américaines caricaturales, en proie à des préoccupations frivoles; il est devenu, par le hasard de la conjoncture économique, un témoin des transformations qui adviennent aux Etats-Unis.

[Voir l'article]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Wikipedia, The Real Housewives of Orange County

Slate.fr

Newsletters

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Le territoire de la Drac Basse-Normandie est à l'origine de la commande, raconte la photographe Céline Clanet. Le but de la mission était de réaliser une série photographique sur les logements de fonction des trois préfets de Basse...

L’histoire de l’Haïtien réapparu dix-huit ans après sa mort va être adaptée par Bonello

L’histoire de l’Haïtien réapparu dix-huit ans après sa mort va être adaptée par Bonello

Le cinéaste Bertrand Bonello s'apprête à tourner un film inspiré de la troublante histoire de cet Haïtien qui semble être revenu à la vie. Une affaire qui avait déjà inspiré Wes Craven il y a trente ans.

Newsletters