Culture

Les vraies desperate housewives

Temps de lecture : 2 min

Avant la crise économique, une émission américaine de téléréalité avait pris le parti de montrer des «vraies» housewives américaines, comme le versant réaliste de la série Desperate Housewives. Pas vraiment femmes aux foyers puisque certaines travaillent, mais bien de l'Amérique profonde (Texas), comme à Wisteria Lane.

A l'époque du début de la série, il y a quatre ans, ces Américaines ouvraient aux caméras leur maison, leur intimité, leurs habitudes, leurs dressings démesurés, et leur quête haletante du dernier sac hors de prix. Depuis la crise, leurs préoccupations ont changé, leur façon d'être aussi.

Certaines ont voulu quitter l'émission, pour se consacrer à plein temps à leur emploi, ou parce qu'elles n'ont plus envie de se montrer comme auparavant; d'autres y voient au contraire une source de revenus supplémentaires bien utile désormais.

L'émission avait pour but de montrer de riches américaines caricaturales, en proie à des préoccupations frivoles; il est devenu, par le hasard de la conjoncture économique, un témoin des transformations qui adviennent aux Etats-Unis.

[Voir l'article]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Wikipedia, The Real Housewives of Orange County

Newsletters

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Jouant sur les frontières du visible, le film de Kōji Fukada déploie les ressorts d'un thriller étonnamment réaliste grâce à sa façon d'approcher des zones d'ombre.

Les deux Gauguin exposés à Boston et Washington sont-ils des faux?

Les deux Gauguin exposés à Boston et Washington sont-ils des faux?

Ces œuvres seraient injustement attribuées au peintre. Les musées concernés ont décidé d'ouvrir une enquête.

Le Covid-19 a-t-il rompu le lien entre les célébrités et leur public?

Le Covid-19 a-t-il rompu le lien entre les célébrités et leur public?

Les inégalités de situation entre les stars et leurs fans pourraient conduire les premières à leur perte.

Newsletters