Science & santé

L’allergie au froid existe, et elle peut pourrir votre vie quotidienne

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 20.10.2016 à 12 h 46

Repéré sur Thrillist

Pour cette jeune femme qui témoigne, même le passage par le rayon surgelé d’un supermarché pouvait mal tourner.

Un bonnet | Unsplash via Pixabay CC License by

Un bonnet | Unsplash via Pixabay CC License by

Katie Van Brunt souffre d’une condition physique particulière. Sur le site Thrillist, elle raconte que, lorsqu’elle avait onze ans, en se baladant au bord de l’eau en octobre, elle a commencé à ressentir des démangeaisons. Des plaques rouges sont apparues sur son corps mais sa mère n’était alors pas très inquiète et l’a juste envoyée se coucher.

Mais lors des années qui suivent, Katie fait face à des crises d’urticaire lors de son passage dans les rayons surgelés des supermarchés, ou même après une après-midi piscine quand la température était assez basse. Par la suite, une «amie» ne l’invitera pas par crainte d’être contaminée: «Tu as l’air dégoûtante quand tu sors de la piscine et personne de veut avoir de l’herpès ou peu importe ce que tu as.»

Le dermatologue de Katie pensait qu’il s’agissait d’une allergie à l’herbe, mais malheureusement pour elle, le traitement a été inefficace. Car les crises se déclarent aussi quand elle pratique des activités qui l’a font transpirer:

«En vieillissant j’ai commencé à avoir peur que les gens me jugent pendant des moments intimes, écrit-elle. Pensez aux moments où vous avez tellement chaud que vous transpirez. Maintenant, imaginez que, dans ces moments, votre peau se transforme en plaques rouges qui grattent, sont très douloureuses et ne font qu’empirer. J’étais terrifiée. Cela n’a fait qu’ajouter à la liste des choses qui m'insécurisaient en tant que jeune adulte.»

«Briser la glace»

Après avoir consulté cinq médecins, dont l’un lui demande de prendre un glaçon dans sa main, la jeune fille découvre ce qui la fait souffrir: elle est allergique au froid et à l’activité sportive.

«Les températures froides et l’exercice physique peuvent entraîner l’activation de cellules mastocytes, qui provoquent la libération de l’amine naturelle histamine et des inflammations, et donc l’apparition d’urticaire, écrit la jeune femme. En d’autres termes, mon corps perçoit le froid ou l’exposition à la transpiration comme une exposition à un envahisseur étranger et il attaque les tissus en bonne santé qui sont exposés.» 

Le risque pour la santé de Katie est mince, même s’il est possible avec ce genre d’allergie de perdre conscience ou d’être en état de choc si l’on est exposés à de l’eau froide. Et si ses allergies sont devenues moins envahissantes, sa vie intime est longtemps restée compliquée. «J’ai eu seulement deux relations qui m’ont fait me sentir comme un monstre à cause de mes allergies. J’étais vulnérable, et chacune de ses deux relations était à la fois horrible est embarrassante.»

Aujourd’hui, elle a pu s’accommoder de ses allergies grâce à des médicaments. Elle conclut son témoignage en expliquant qu’elle bénéficiait d’une parfaite anecdote pour «briser la glace» avec des inconnus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte