Partager cet article

VIDÉO. Oubliez votre régime, la tartifleur débarque

Parce que le gras, c’est la vie.

On a dépassé la mi-octobre. Il est donc socialement acceptable de se gaver de fromage fondu. Et de charcuterie. Personnellement, je ne suis pas du genre à attendre que le mercure descende au dessous de 15°c pour m’attaquer à ce genre de plats. Mais force est de constater que le monde n’est pas de mon avis. Si vous ne me croyez pas, essayez donc de trouver du fromage à raclette au mois de juillet. Spoiler: c’est (presque) mission impossible. Et si vous l’acceptez, vous devrez affronter yeux ronds et regards réprobateurs, du rayon fromage à la caisse.

 

 

Mais l’été est derrière nous et, avec lui, les salades healthy. On ne fera pas de bilan sanguin avant les résolutions du nouvel an, alors autant en profiter. cCar le gras, c’est la vie. Et n’est-il pas encore plus savoureux d’entamer cet exercice en détournant une recette ultra populaire, habituellement réalisée uniquement avec des légumes? Je parle de la tarte fleur, ou «tarte serpentin» comme elle s’appelle originellement. Elle a été créée par Sonia Ezgulian, «personnalité aux multiples facettes» comme l’annonce son portrait sur son blog. À juste titre puisqu’elle cumule le statut de cuisinière (mot qu’elle revendique), ancienne journaliste à Paris Match (où elle développa la rubrique gastronomique), ancienne restauratrice à Lyon, auteure, blogueuse et consultante. Et donc créatrice de la tarte serpentin, dont on trouve la première mention dans son livre Partagez… vos secrets de tartes, paru en 2010.

 

Une belle journée placée sous le signe du serpentin, pour @danonfr avec une équipe de passionnés et plein de gourmandise

Une photo publiée par sonia ezgulian (@soniaezgulian) le

 

 

Tartiflette et tarte fleur

Des fromages coulants et de la bonne charcuterie

 

Relativement simple à réaliser, délicieuse (oui, j’avoue) et surtout pièce maîtresse pour impressionner vos convives avec trois fois rien, elle s'est vite popularisée. De nombreux blogs culinaires l’ont reprise, transformée, adaptée à leur sauce, oubliant au passage son petit nom. Et aujourd’hui on lui fait subir un relookage extrême en s’en inspirant pour créer la Tartifleur. Contraction, vous l’aurez compris, de tartiflette et de tarte fleur. Quintessence de la comfort food.

La tartifleur est encore plus simple à réaliser que sa grande soeur puisque vous n’aurez pas à passer par l’étape fastidieuse de la taille des légumes. Vous pouvez l’adapter avec d’autres fromages (coulants) et votre charcuterie préférée. Qu’importe, on vous en fait la promesse: même sans cheminée, la tartifleur vous tiendra chaud lors de vos longues soirées d’hiver.

La recette

• Découpez un coulommiers et un demi reblochon en lamelles

• Coupez en deux chaque tranche de viande des Grisons

• Laissez les fines tranches de poitrine fumée comme elles sont

• Étalez la pâte brisée dans un plat à tarte

• Commencez par étendre en cercle sur les bords la poitrine fumée 

• Puis étendre une couche de coulommiers, en maintenant les tranches le plus droit possible

• Faire de même avec une couche de viande des Grisons, de reblochon, et ainsi de suite

• Faire cuire 30 minutes au four à 180°c

Dégustez dès que c'est sorti!

Retrouvez d'autres recettes en vidéo dans notre playlist YouTube dédiée et sur notre page Facebook.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte