Sports

Pourquoi le sport ne fait pas maigrir

Slate.fr, mis à jour le 05.11.2009 à 18 h 00

Plusieurs études récentes ont montré que faire du sport n'entraîne pas forcément une perte de poids. Un des derniers exemples en date: une étude parue dans le British Journal of Sports Medicine pour laquelle 58 personnes obèses ont suivi 12 semaines d'entraînement d'aérobic bien encadré, sans pour autant changer leurs habitudes alimentaires. En moyenne, les sujets ont perdu à peine plus de 3 kilos, et beaucoup n'ont vu leur poids diminuer que de 1,5 kilo.

Une brochure de l'Insep intitulée «perte de poids chez le sportif», prévient que même pour les sportifs de haut niveau qui visent une perte de poids pour rentrer dans une catégorie (en boxe par exemple), la perte de masse grasse est «assez lente», de l'ordre de 2kg par mois.

Selon Dan Carey, docteur en physiologie, le corps humain brûle plus de calories pendant un effort modéré que pendant un effort plus intense. «La zone de brûlement de calories optimale se situe entre un rythme cardiaque de 105 à 134 par minute. «Il est sans doute mieux de s'entraîner à une fréquence cardiaque dans le haut de cette fourchette, car votre corps brûlera au total plus de calories» explique le professeur.

L'Insep recommande d'augmenter ses dépenses et de diminuer ses apports, car la perte de poids repose sur un décalage entre les deux: «En effet, d'après une étude "comparing diet and exercise as weight reduction tools" datée de 1976, une diminution faible des apports associée à une augmentation des dépenses dans les mêmes proportions, serait la méthode la plus efficace pour une perte de poids tout en conservant sa masse musculaire.»

Un autre expert explique que, lors d'une session d'exercice moyenne de 30 minutes, le corps ne brûle que de 200 à 300 calories, soit l'équivalent d'une boisson énergétique type Powerade.

Mais les chercheurs soulignent que l'exercice physique entraîne bien d'autres bénéfices pour le corps et l'esprit que la perte de poids: baisse de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque au repos, effets positifs sur l'humeur et le bien-être mental etc. Et si l'exercice physique n'entraîne pas forcément une perte de poids, il aide à ne pas grossir après une perte de poids due à une réduction de calories.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: lu_lu, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte