Partager cet article

Le drôle de loyer que Londres continue de payer à la reine d'Angleterre

London | Pedro Szekely via Flickr CC License by

London | Pedro Szekely via Flickr CC License by

L'étrange tradition se perpétue depuis près de neuf siècles.

Une serpe, une hache, six fers à cheval, et 61 clous: voici le loyer le plus étrange dont on est entendu parler, et c’est la ville de Londres qui le paie à la reine d’Angleterre. Un peu plus tôt, en ce mois d’octobre, raconte Atlas Obscura, lors d’une cérémonie à la Cour royale de justice, Londres a remis ce drôle de loyer à la «Queen's Remembrancer», qui, depuis 1211 s’assure que la Couronne reçoive bien son dû. 

On ne sait pas trop où se trouvent vraiment les deux terrains pour lesquels la mairie anglaise continue de payer, mais «à chaque automne, généralement en octobre, la ville et la Couronne réalisent le même échange, pour aucune autre raison qu’elles ont toujours agi ainsi».

Le premier loyer composé d’une serpe et d’une hache sert à payer «Les Moors», des terrains dont la localisation exacte a été perdue il y a longtemps déjà. Le deuxième, qui se résume à six fers-à-cheval et 61 clous et remonte à 1235 , sert à payer un terrain proche de la Cour royale de justice où «le roi organisait un tournoi au cours duquel les chevaliers avaient besoin d’aide pour réparer leur armure. L’homme qui devait faire ce travail recevait ensuite un bail pour la terre où il devait fabriquer une forge». Une autre version indique que son travail était de refaire les fers des chevaux des Templiers.

«La forge a disparu depuis longtemps, mais le loyer est resté le même, six fers-à-cheval et 61 clous.»

Atlas Obscura précise par ailleurs que ces deux loyers sont loin d'être les seuls qui continuent d'être réglés à la Couronne anglaise aujourd'hui.

«En dehors de Londres, les propriétaires terriens doivent payer une variété de loyers pour être quittes: un seau de neige à sa demande, trois roses rouges, un petit drapeau français, une lance pour saumons. Certains loyers ne sont dûs que si la reine ou le roi vient leur rendre visite: il faut alors fournir à la Couronne un lit de paille, selon un accord, et dans l'autre sens, le locataire doit offrir une rose blanche.»

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte