Partager cet article

Une hôtesse de l'air n'a pas cru une passagère qui se présentait comme médecin parce qu'elle était noire

Open-heart theater | Mustafa Khayat via Flickr CC License by

Open-heart theater | Mustafa Khayat via Flickr CC License by

Dans un avion aux États-Unis, une hôtesse de l'air a refusé l'aide d'une médecin parce qu'elle était noire. L'anecdote a donné naissance au hashtag #WhataDoctorLooksLike.

Lorsqu'un passager a fait un malaise dans un vol allant de Detroit à Minneapolis, Tamika Cross, une jeune gynécologue-obstétricienne, a proposé d'aider. Mais, dans un post publié sur Facebook, Cross a expliqué que l'hôtesse de l'air a refusé son aide, ne semblant pas croire qu'elle était qualifiée. L'hôtesse a ensuite demandé à voir son certificat de médecine, et c'est un médecin blanc qui a fini par assister le patient (et demandé des conseils à Cross).

Tamika Cross, qui effectue sa résidence dans un centre médical de Houston au Texas, accuse désormais le personnel de la compagnie aérienne Delta de discrimination. La compagnie a déclaré qu'une enquête était en cours, et que le personnel demandait en général à voir des documents prouvant les qualifications des docteurs. Selon Cross, l'hôtesse s'est ensuite excusée et lui a proposé des miles gratuits en guise de dédommagement.

L'anecdote de Tamika Cross, postée sur sa page Facebook, a généré plus de quatorze mille commentaires, la plupart écrits par des professionnels noirs dont les qualifications étaient régulièrement remises en question de façon similaire.

À quoi ressemble un docteur?

Interviewée par le New York Times, Cross a expliqué que, sur son lieu de travail, il lui arrivait souvent d'être prise pour une infirmière ou une aide-soignante. En utilisant le hashtag #WhataDoctorLooksLike (ce à quoi ressemble un docteur), de nombreuses docteures afro-américaines ont partagé leurs photos ainsi que des récits similaires de discrimination.

«Non, je ne suis pas une infirmière, ni chargée de l'équipement et de l'alimentation, ni une aide-soignante. Je suis votre obstétricienne gynécologue.»

Dans Slate.com, Jennifer Conti, qui est obstétricienne et journaliste, explique qu'en tant que femme d'origine latin0-américaine, elle a aussi souvent été prise pour une infirmière. 

«Mais ce n'est rien comparé à une ancienne collègue noire avec laquelle j'ai fait ma résidence, explique Conti. Elle portait toujours sa blouse blanche mais les patients lui demandaient fréquemment de venir prendre leurs plateaux de nourriture et leurs déchets.»

Sur le blog BlackDoctor.org, une dermatologue noire explique qu'il arrive que des patients à l'hôpital demandent à «voir le docteur», comme s'il était inimaginable qu'elle-même soit médecin. La jeunesse rentre également en compte dans ces préjugés, mais la couleur de peau n'arrange pas les choses. Il faut dire qu'aux États-Unis, si environ 12% de la population est noire, seulement 4% des docteurs le sont. Beaucoup d'Américains n'ont donc jamais vu de docteur afro-américain et peuvent penser qu'à l'hôpital, le personnel noir est peu qualifié. Un préjugé raciste donc.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte