Tech & internet / Monde

Le destin tragique de Pedals, l’ours qui voulait marcher comme un être humain

Temps de lecture : 2 min

L’ours vedette du New Jersey aurait été abattu par des chasseurs.

Images extraites de la vidéo de NJ.com
Images extraites de la vidéo de NJ.com

Si vous vous rendez un jour à Oak Ridge dans le New Jersey, il est fort probable que vous entendiez parler de l’ours Pedals. L’animal fait parler de lui depuis 2014, lorsque des habitants l’ont vu marcher sur ses deux pattes arrière.

Au début, face à l’incongruité de la situation, des personnes ont crié au hoax, imaginant une blague, un homme déguisé en ours. Mais très vite, des experts ont confirmé que l’ours marchant sur deux pattes existait bel et bien. Le site local NJ.com expliquait alors qu’il se tenait debout à cause d’une blessure qui lui a notamment fait perdre une patte, sûrement à la suite d’un accident avec une voiture. Très vite, Pedals est devenu une star locale, célébrée et surveillée avec affections par les habitants de la région. Mais si beaucoup estimaient qu’il s’était bien adapté à son handicap, d’autres voulaient le placer dans un refuge pour le soigner et éviter qu’il ne se blesse à nouveau. Malgré les pétitions et les manifestations, les autorités ont toujours refusé cette option.


Un choix qui s’est peut-être avéré tragique après l’ouverture de la chasse à l’arc dans la région, pour la première fois depuis quarante ans. Alors que Pedals n’a pas été aperçu depuis le 17 septembre, les rumeurs de sa mort ont vite émergé. «Nous avons la confirmation verbale de chasseurs qui étaient à la station d’enregistrement qu’il est mort, a affirmé au Washington Post l’un des administrateurs de la page Facebook dédiée à Pedals. Il n’y avait que quelques ours ramenés à la station et il n’y en avait qu’un à qui il manquait une patte. Ils l’ont examiné et ont dit au groupe de chasseurs que c’était un ours bipède. Les biologistes ont aussi pris des photos de lui. Pedals a des signes distinctifs en plus de ses problèmes de pattes avant.»

La division d’État dédiée à la pêche et à la vie sauvage (NJDFW) a confirmé qu’un ours noir avait été amené à la station d’enregistrement plus tôt la semaine dernière, mais à aucun moment elle n’a confirmé qu’il s’agissait bien de Pedals.

Un nouveau «Harambe»

Internet n’a pas pris le temps d’attendre la confirmation: Pedals est vite devenu un mème, des dizaines de pages lui rendent hommage et demandent que justice soit faite pour le venger. Le Washington Post explique ainsi que «des menaces ont même été postées contre les personnes soi-disant responsables de sa mort. Un post de la page “PEDALS IS DEAD” comprenait les noms et adresses emails de responsables de la NJDFW et encourageait les gens à les contacter.» Dans les commentaires, certaines personnes ont lancé le hashtag #JusticeForPedals, et on appelé à écrire le nom de «suspects», démarrant ce qui pourrait vite se transformer en chasse à l’homme.

Cette triste histoire rappelle celle d’Harambe, ce gorille tué dans un zoo car il menaçait un enfant. Internet l’avait aussi transformé en mème étrange, moquant les hommages rendus et appelant ses fans à «montrer leur bite» pour le soutenir

Slate.fr

Newsletters

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

D'abord, rapporter, c'est pas bien. Et c'est tellement contre-productif.

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

«Take on Me» de a-ha, «Smells Like Teen Spirit» de Nirvana et «Zombie» des Cranberries s'apprêtent à rejoindre un club très fermé, qui ne compte pour le moment que trois membres.

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Le Black Friday et le Cyber Monday ont déferlé ces dernières années en France. Mais le Single Day, la «journée des célibataires» chinoise du 11 novembre, symbole de soldes massives lancées en 2009 par AliExpress, trace aussi son sillon.

Newsletters