Tech & internet

Flippant: Tinder choisit quelle photo de votre profil apparaît en premier pour être plus efficace

Temps de lecture : 2 min

Bonne nouvelle pour vos matchs, moins bonne nouvelle pour votre vie privée.

Communicating from the Gutter | Michael Coghlan via Flickr CC License by
Communicating from the Gutter | Michael Coghlan via Flickr CC License by

Vous ne devriez peut-être pas perdre tant de temps à essayer de savoir quelle photo placer en premier sur Tinder. Mashable raconte que l'application de rencontres vient de développer un nouvel algorithme qui alterne les photos vues en premier par les autres personnes quand votre profil apparaît sur leur téléphone.

«Cette nouvelle fonctionnalité, qui s'appelle Smart Photos, note chaque réponse des autres utilisateurs lorsqu'ils tombent sur votre profil et réarrange vos photos pour montrer la meilleure ou la plus populaire. Selon un communiqué envoyé à Mashable, “les utilisateurs ont vu une augmentation de leurs matchs allant jusqu'à 12%”.»

En clair, Tinder réarrange l'ordre de vos photos en espérant que vous aurez plus de matchs, et reviendrez sur l'application. Et plus vous utilisez Tinder avec ce nouvel algorithme, plus votre profil tombe sur le smartphone d'autres utilisateurs et plus l'algorithme apprend et sait quelle photo présenter de vous, et vous présenter quand vous swipez de profils en profils. Et plus l'algorithme sait quel type de photos plait à une personne derrière le smartphone, plus ils va présenter ce type de photos.

Comme l'explique plus simplement TechCrunch:

«Imaginons que vous avez un selfie de vous en train de faire du parachute et une autre photo avec votre petit chien. Cette dernière fait que les gens swipent plus à droite que n'importe quelle autre photo et est donc présentée comme la première photo à des gens qui tombent sur votre profil la plupart du temps. Mais si votre profil va être vu par une personne qui swipe à gauche généralement quand elle tombe sur une photo d'une personne avec un chien, Tinder va réarranger l'ordre de vos photos et lui montrer votre photo de vous en train de faire du parachute en premier.»

Tinder précise néanmoins sur son blog, que l'algorithme ne va pas analyser le succès de vos photos automatiquement. Pour cela, il faudra activer la fonction Smart Photos quand vous éditez votre profil.

Mais comme le note TechCrunch, Tinder est généralement très discret sur les données qu'il collecte, et sur le fait qu'il savait que certaines photos marchaient mieux que d'autres. Pendant très longtemps, Tinder disait d'ailleurs que celles qui marchaient le mieux étaient celles où on était soi-même. La plateforme de rencontre délivrant de la pub à ceux qui ne paient pas pour utiliser l'application, on peut désormais imaginer que ces publicitaires savent quelles types d'informations utiliser pour vous toucher un peu plus personnellement:

«Il faudra probablement un moment avant que Tinder n'utilise activement ses trésors de données –qui vous aimez, si vous faites partie de la majorité, les choses qui font que vous passez à autre chose– pour aider les professionnels du marketing et les publicitaires à mieux vous vendre leurs produits. Mais Smart Photos nous dit déjà beaucoup de choses sur les données que collecte Tinder sur ses utilisateurs.»

Newsletters

«Comment regarder Netflix USA avec un VPN et 81% de rabais»

«Comment regarder Netflix USA avec un VPN et 81% de rabais»

Netflix, Amazon Prime, Apple, Disney+... Aujourd’hui, des milliers de séries et de films sont disponibles en VOD. Mais les sorties sont toujours en avance aux États-Unis. Pour ne pas attendre, certains fans impatients prennent un VPN.

Le coronavirus révèle aussi une géopolitique de l'intelligence artificielle

Le coronavirus révèle aussi une géopolitique de l'intelligence artificielle

L'IA a son rôle à jouer en matière de gestion sanitaire. Mais tous les gouvernements n'ont pas les mêmes sensibilités sur la question.

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

Dans certains cas, la révolution numérique du travail ne consiste pas à automatiser, mais à faire travailler des gens dans des conditions pourries à l'autre bout du monde –ou en France.

Newsletters