Partager cet article

Il met onze heures pour se faire un thé: le cauchemar de la bouilloire connectée

Capture Twitter

Capture Twitter

C'est l'histoire d'un Britannique très, très patient. Et de l'éternel combat de l'homme contre la machine.

On vous l'a déjà dit, pas question de préparer votre thé au micro-ondes! Non, rien de tel qu'une véritable bouilloire pour que les feuilles de thé s'épanouissent au contact de l'eau bouillante. Et qui de mieux qu'un Britannique pour le confirmer? Mark Rittman n'est pas seulement ingénieur. C'est aussi un homme d'une patience remarquable. La preuve? Désireux de tester l'efficacité d'une bouilloire connectée, il a tenté pendant onze heures de faire bouillir son eau, raconte The Guardian.

Déclencher sa bouilloire en parlant simplement à son smartphone, l'idée peut sembler d'une simplicité enfantine. Imaginez-vous sous la couette, attendant le dernier moment pour vous lever et demandant à votre téléphone de faire bouillir votre thé. À première vue, ça a l'air sympa. Sauf que pour réussir à faire fonctionner sa propre bouilloire connectée, Mark Rittman a dû attendre le soir même.

Le défi a commencé pour lui à 7 heures du matin, rapporte également The Evening Standard. Les premières tentatives de configuration échouent sans surprise et trois heures après le début de l'expérience, voici ce qu'écrit sur Twitter Mark qui s'en remet finalement à faire bouillir son eau dans une casserole, en attendant... 

 

Box wifi qui se relance, paramètres modifiés, la bouilloire ne se connecte toujours pas alors qu'il est presque midi. C'est alors que les internautes commencent à suivre de près l'épisode de la bouilloire rebelle. 

Et quand il pense que le travail va enfin pouvoir commencer... Raté. « Maintenant, ma bouilloire connectée se fout de ma gueule», commence à s'impatienter le compétiteur.

Il est bientôt 19 heures. Mark est formel: il manque un logiciel associé à la bouilloire connectée et qui pourrait lui permettre de se connecter ultra rapidement au wifi et aux autres appareils connectés de la maison. Il essaye donc de concevoir lui-même le programme. Verdict de fin de journée: après presque douze heures de patience, la bouilloire répond enfin à la commande vocale de Mark! Et l'eau bout!

Reste que pour les internautes, la bouilloire connectée est recalée au test de rapidité! Ils n'ont visiblement pas été convaincus par l'efficacité de ce petit objet banale et futuriste, vendu tout de même entre 50 et 100 livres.

 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte