Monde

Le pire est devant nous: d’autres archives de Trump existent

Temps de lecture : 2 min

Et elles ne sont pas synonymes de bonnes nouvelles pour le candidat républicain.

Donald Trump, lors du deuxième débat présidentiel, le 9 octobre 2016. Robyn Beck / AFP
Donald Trump, lors du deuxième débat présidentiel, le 9 octobre 2016. Robyn Beck / AFP

Pendant plus d'un an, la campagne de Donald Trump aura donné l'impression à de multiples reprises de toucher le fond… avant de continuer à creuser un peu plus. Ce week-end, le Washington Post en a donné un nouvel exemple en publiant une vidéo du candidat républicain en train de tenir des propos obscènes lors d'une conversation enregistrée par «Access Hollywood» en 2005:

«Je ferais mieux de prendre un Tic-Tac au cas où je commence à l'embrasser. Vous savez, je suis automatiquement attiré par les belles... Je me mets juste à les embrasser. C'est comme un aimant. Juste à les embrasser, je n'attends pas. Et quand vous êtes une star, elles vous laissent faire, vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Les attraper par la chatte, faire ce que vous voulez.»

NBC qui diffusait l'émission aurait dû sortir la vidéo, mais les avocats de la chaîne américaine ont visiblement mis trop de temps à passer en revue cet extrait, ce qui explique qu'elle s'est fait doubler par le quotidien. La chaîne pourra peut-être se rattraper avec un autre scoop d'ici la fin de la campagne, puisque selon l'ancien producteur de l'émission de télé-réalité «The Apprentice», où officiait Donald Trump, il existe des choses bien pires qui n'ont jamais été diffusées à ce jour.

Dans un tweet envoyé au milliardaire et opposant à Donald Trump, Mark Cuban, la productrice Chris Nee raconte notamment que selon ce qu'on lui a dit, on peut y entendre le candidat républicain prononcer le mot «nigger», et que si quelqu'un la publie sans l'autorisation des producteurs, il ou elle devra payer une pénalité de cinq millions de dollars.

Témoignages anonymes

Un autre tweet (ensuite supprimé) indiquait qu'elle n'avait pas accès aux vidéos, et qu'elle était au courant du montant d'une telle pénalité, car elle a signé un contrat similaire avec Burnett. Le producteur de l'émission, Mark Burnett, qui est aussi un soutien de Trump a menacé ses employés qui auraient l'audace de révéler les scènes coupées de l'émission, selon BuzzFeed.

Pour le New York Mag, Nee essaie donc de convaincre Mark Cuban de rembourser les pénalités si quelqu'un venait à mettre la main sur ces vidéos et les publier ensuite.

«Cela ne semble cependant pas probable, puisque Cuban travaille avec Burnett sur l'émission “Shark Tank”, et qu'il a défendu la position de Burnett quand il a été interrogé sur le sujet, par BuzzFeed».

Reste que, comme le souligne Jezebel, on en sait déjà beaucoup sur le comportement de Trump dans «The Apprentice».

«La semaine dernière, plus d'une vingtaine de personnes impliquées dans l'émission ont parlé de façon anonyme à AP du comportement de Trump pendant l'émission. Il spéculait souvent sur les activités sexuelles des femmes, et aimé parler d'avec qui il coucherait ou ne coucherait pas, et ce, parfois en face de la personne dont il était en train de parler.»

Newsletters

Houston, we have a problem

Houston, we have a problem

Le cappuccino n'a pas été inventé par les Italiens

Le cappuccino n'a pas été inventé par les Italiens

Et c'est eux-mêmes qui le disent.

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

La Fed va augmenter les taux d'intérêt dans l'espoir d'obtenir un atterrissage en douceur. Mais les indicateurs de surchauffe suggèrent une très forte probabilité de récession au cours des deux prochaines années.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio