France

Rama Yade lâchée par Fillon

Temps de lecture : 2 min

Rama Yade n'a pas franchement le vent en poupe ces derniers temps. Certes, elle n'a jamais eu un parcours politique évident. Du temps de son poste de secrétaire d'état aux droits de l'homme, on se souvient de ses propos lors du séjour du colonel Khadafi en France «la France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort », ses prises de position pour défendre les squatteurs d'Aubervilliers. Si elle a souvent été en désaccord avec la ligne politique de l'UMP, cette fois il semble qu'un point de non-retour vienne d'être atteint.

Rama Yade s'est effectivement déclarée contre la suppression de l'exonération fiscale dans le cadre du droit à l'image pour les sportifs, s'opposant ainsi clairement à sa ministre de tutelle, Roselyne Bachelot, qui a défendu la mesure, fraîchement adoptée par l'Assemblée Nationale. Dimanche 1er novembre, sur Canal +, c'était au tour de Nadine Morano de s'en prendre à Rama Yade, déclarant que quand on est ministre et en désaccord avec la politique du gouvernement, «ou on ferme sa gueule, ou on démissionne».

 

Lundi matin, Christian Estrosi, ministre de l'industrie, a indiqué sur Europe 1 qu'il partageait l'opinion de Nadine Morano. Et aujourd'hui, c'est le premier ministre lui-même qui a réagi, tançant sévèrement sa secrétaire d'état - en son absence. Durant une réunion de députés UMP, François Fillon a en effet suggéré que le «problème Rama Yade» devrait être rapidement réglé. Rapidement pouvant être au moment  des élections régionales. D'autant que le nom de son successeur semble déjà tout trouvé: David Douillet.

Un acharnement et une ostracisation qui risquent surtout de rendre encore plus populaire celle qui est déjà l'une des personnalités politiques préférées des Français.

Lire l'article dans son intégralité sur le Post

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Rama Yade (par MEDEF, photo Flickr)

Slate.fr

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters