Monde

Le promoteur russe de Michael Jackson, ex-agent du KGB, assassiné à Moscou

Slate.fr, mis à jour le 05.11.2009 à 23 h 13

Kalmanovitch pendant un match du Spartak Moscou, REUTERS/Ints Kalnins

Kalmanovitch pendant un match du Spartak Moscou, REUTERS/Ints Kalnins

Shabtaï Kalmanovitch, un ancien agent double russe qui s'était infiltré dans le gouvernement de Golda Meir pour le compte du KGB, a été tué dans les rues de Moscou, non-loin du bureau de Vladimir Poutine, rapporte le Telegraph.

Kalmanovitch, qui s'était reconverti dans une carrière d'homme d'affaire et qui était soupçonné d'avoir des liens avec la mafia russe, s'est fait tirer dessus à 20 reprises par un tireur non-identifié alors qu'il se trouvait à l'arrière de sa Mercedes. Le chauffeur du véhicule a été gravement blessé.

«Kalmanovitch n'avait pratiquement aucune chance de s'en sortir» a déclaré un représentant de la police. «Il est mort sur le coup de ses nombreuses blessures par balle.»

Kalmanovitch, un homme au passé mouvementé, était parti de Lituanie pour immigrer en Israël avec sa famille en 1971. Devenu citoyen israélien, il rejoint le parti travailliste où il obtient un poste au bureau de presse du gouvernement, et commence à travailler pour le KGB. Il devient ensuite assistant à la Knesset, et forge des amitiés avec plusieurs membres du gouvernement, dont l'ex premier ministre Golda Meir.

Selon la CIA, il fournissait à Moscou des informations secrètes américaines obtenues par les renseignements israéliens. Démasqué, il s'enfuit au Sierra Leone dans les années 1980, puis est extradé en Israël, où il purge cinq ans de prison avant d'être remis à la Russie en 1993.

Il devient alors un entrepreneur et une figure de la vie mondaine moscovite. Il se crée une grosse fortune, notamment en organisant des concerts de stars mondiales comme Michael Jackson ou Liza Minelli à Moscou, et prend la tête de l'équipe de basket féminin Spartak Moscou, une des meilleures du continent. «Les joueuses du Spartak étaient hébergées dans une villa somptueuse en bord de lac qui ressemblait plus à la Playboy Mansion qu'à un camp d'entraînement» note le Telegraph.

Selon la police russe, il pourrait y avoir un lien entre le meurtre et le poste de président du Spartak Moscou occupé par Kalmanovitch, ce qui indiquerait qu'il s'agit d'un acte lié à la mafia. Les meurtres de la mafia russe, qui avaient explosé dans les années 1990, ont diminué depuis plusieurs années.

«Du côté obscure, Chabtaï von Kalmanovitch aurait été très proche de Viatcheslav Ivankov, alias «le Petit Japonais», une figure mythique de la mafia russe qui est mort début octobre après avoir été grièvement blessé dans un attentat», note 20Minutes.

[Lire l'article complet sur telegraph.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Kalmanovitch pendant un match du Spartak Moscou, REUTERS/Ints Kalnins

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte