Partager cet article

Pourquoi y a-t-il si peu de gauchers?

Un enfant gaucher écrit un texte à l’occasion de la journée nationale des gauchers. (DIARMID COURREGES / AFP)

Un enfant gaucher écrit un texte à l’occasion de la journée nationale des gauchers. (DIARMID COURREGES / AFP)

Ils ne représentent que 10% de la population mondiale. Le site de la BBC s'est demandé pourquoi.

Vous êtes gaucher? Alors, vous faites partie d’une minorité: les gauchers représentent seulement 10% de la population mondiale. Le site de la BBC s’est demandé pourquoi l’usage d’une main, plutôt que l’autre, s’est naturellement imposé chez les êtres humains.

Après tout, d’autres parties du corps sont, elles aussi, déséquilibrées, comme le démontre un exercice proposé par la BBC:

«Maintenez un pouce à une distance de bras devant vous. D’abord, regardez-le avec vos deux yeux. Puis, essayez de couvrir chaque œil, tour à tour. Votre œil le plus fort est celui avec lequel votre vision est la plus proche de celle que vous avez eu avec vos deux yeux.»

C’est pareil pour les oreilles: avec laquelle préférez-vous téléphoner, peu importe le malaise que votre position provoque si vous écrivez en même temps?

Nous ne sommes donc pas seulement droitier ou gaucher voire ambidextre des mains. Nous le sommes des oreilles et des yeux, mais aussi des pieds. Toutefois, les proportions observées de gauchers et droitiers ne sont pas les mêmes quand il s’agit de ces parties du corps: parmi les humains, 40% sont gauchers de l’oreille, 30% le sont des yeux et 20% des pieds. Comment expliquer qu’être gaucher soit aussi rare quand il s’agit des mains?

La réponse dans la préhistoire?

Déjà, la BBC rappelle la réputation dont ont souffert les gauchers à travers l’histoire. Il suffit de voir l’étymologie latine des mots droite, dextra en latin, et gauche, sinistra: alors que le premier mot est associé au talent et à la vertu, le second se traduit par «sinistre».

Si l’on forçait les enfants à écrire de la main droite jusque dans les années 1970 en France, ces pratiques révolues ne suffisent pas à expliquer un tel déséquilibre entre droitiers et gauchers. Si être gaucher ou droitier a davantage à voir l’héritage génétique, les scientifiques ne parviennent pas encore à déterminer quelle part de l’ADN en est responsable.

Du point de vue de l’évolution, être plus habile avec une main n’est pas exceptionnel: les chimpanzés aussi ont une main préférée. Mais parmi ces primates, 50% préfèrent la main droite et l’autre moitié préfère la gauche. Le point de départ du déséquilibre humain entre gauchers et droitiers se trouve peut-être dans la période néandertalienne:

«Les hommes et femmes de Néandertal utilisaient leurs dents pour trancher des morceaux de viande, pendant qu’ils tenaient un couteau dans leur main la plus habile pour désosser leur repas, explique le site de la BBC. «Les caractéristiques des rainures présentes sur leurs incisives avant révèlent quelle main tenait la viande, et celle qui tenait le couteau. Extraordinairement, on retrouve le même ratio entre gauchers et droitiers qu’aujourd’hui.»

Finalement, l’article conclut: «Au point où nous en sommes, la réponse à ce qui détermine une personne gauchère ou droitière –et au pourquoi les droitiers constituent une écrasante majorité– reste un retentissant “je ne sais pas”.»

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte