Monde

Une quarantaine de députés allemands se sont fait voler leur identité

Temps de lecture : 2 min

Des malfrats ont commandé des biens en usurpant leur nom.

CHRISTOF STACHE / AFP
CHRISTOF STACHE / AFP

Anja Schillhaneck, député verte au Parlement du Land de Berlin, a soit-disant commandé une paire de chaussures à 125,99 euros sur le site d'un grand magasin de vente par correspondance. Elle n'a pourtant jamais vu lesdites chaussures et ne chausse pas du 43. Son collègue Karlheinz Nolte, député SPD, aurait lui acheté trois paires de baskets, un manteau et une montre à quartz. Lui non plus n'a rien reçu: tous les paquets adressés à son nom ont été livrés dans un immeuble situé à sept kilomètres de là où habite le social-démocrate. Quant au député du parti de gauche radicale Die Linke Harald Wolf, c'est un iPad à 379,99 euros qu'il aurait acheté en ligne sans régler la facture.

Plus d'une quarantaine de députés du Parlement du Land de Berlin ont été victimes d'une arnaque en ligne, rapporte le quotidien local BZ. Ce n'est qu'il y a quelques jours que la plupart d'entre eux se sont rendus compte que des achats en ligne avaient été effectués à leur nom durant des mois, lorsqu'ils ont reçu des courriers émanant de sociétés de recouvrement les sommant de s'acquitter de leurs dettes, avec les intérêts.

Les entreprises auprès desquelles les marchandises ont été commandées ne semblent pas être en cause: «Ce sont toutes des entreprises de renom et sérieuses, […], je pense donc qu'elles ont également du côté des victimes», explique Torsten Schneider, président du groupe parlementaire du SPD au Parlement du Land de Berlin, au quotidien Der Tagesspiegel.

Adresses fantômes

La plupart des lettres de recouvrement qui ont été adressées aux députés berlinois proviennent de la même entreprise, mais celle-ci semble elle non plus ne rien à voir avec cette arnaque, estime Dorothea Kesberger, porte-parole de l'antenne berlinoise de l'Association allemande de défense des consommateurs: «Cette société de recouvrement ne s'est jusqu'ici pas faite remarquer de manière négative. Cela semble plutôt être un cas de vol de données, de façon à ce que des tiers puissent commander des marchandises.»

Les responsables politiques berlinois ont visiblement été visés parce que leurs noms et leurs dates de naissance peuvent être trouvés facilement sur internet. Ces seules données auraient suffit aux criminels pour monter cette arnaque: en commandant des marchandises au nom des parlementaires, en demandant à régler sur facture après réception des colis, et en adressant ceux-ci à des adresses fantômes. Martin Dams, porte-parole de la police berlinoise, précise:

«Soit quelqu'un attend le service de livraison sur place, soit on colle le nom du destinataire sur une boîte aux lettres inutilisée. L'avis de réception du livreur y atterrit, avec lequel les marchandises peuvent être récupérées chez un voisin.»

En conséquence, la police recommande aux habitants de ne pas accepter de paquets au nom de voisins qu'ils ne connaissent pas, et le cas échéant, de ne les remettre que contre présentation d'une carte d'identité. Et de signaler toute boîte aux lettres dont l'étiquettes changerait très fréquemment.

Newsletters

AfD-Leaks: les fuites qui embarrassent l'extrême droite allemande

AfD-Leaks: les fuites qui embarrassent l'extrême droite allemande

Appels à prendre les armes contre l'opposition, injures homophobes et dissensions internes... Des conversations internes de l'AfD ont été rendues publiques et achèvent d'écorner l'image du parti d'extrême droite.

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Même si la prudence reste de mise, inutile de paniquer, les infections restent bénignes dans la grande majorité des cas.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 mai 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 mai 2022

Ouverture du Festival de Cannes, envolée du cours du blé, Giro d'Italie... La semaine du 14 au 20 mai en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio