Boire & manger

Au Japon, le terrorisme au wasabi est né

Alix Fieux, mis à jour le 04.10.2016 à 17 h 54

Pour un trop plein de pâte verte à destination de ses seuls clients étrangers, une chaîne de restaurant japonaise a été accusée de «terrorisme au wasabi» et de «crime de haine».

Wasabi | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by

Wasabi | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by

Aussi improbable que cela puisse paraître, une chaîne de sushi japonaise est accusée de «terrorisme au wasabi». N'ayez crainte, il ne s'agit pas d'une attaque à mains armées de boules vertes géantes, mais plutôt d'une plainte raisonnable qui a commencé sur les réseaux sociaux.

Par le biais de commentaires en ligne, certains clients de la chaîne se sont plaints d'avoir des quantités excessives de wasabi dans leurs plats. Intrigués par le mystère de ce trop plein de pâte verte, les journaux locaux comme le Japan Times ont repris l'affaire amplement nourrie par des tweets d'internautes sans compromis.  

Contrainte de s'expliquer, l'une des franchises de la chaîne Ichibazushi à Osaka a publié ce dimanche 2 octobre des excuses sur son site, dans lesquelles elle admet avoir ajouté «d'importants morceaux de cette racine piquante dans la nourriture des clients étrangers». La raison de ce geste? «Beaucoup de nos clients étrangers commandent fréquemment des quantités supplémentaires de wasabi», affirme l'opérateur de la chaîne de restauration

Qu'à cela ne tienne, l'exploitant de la chaîne, Fuhi Shokuhin, nie toute discrimination commise par ses chefs cuisiniers à l'encontre des cliens étrangers. Il explique que ce «service» était offert, sans frais supplémentaire. Reste que plusieurs ex-clients ont été peu convaincus par les explications. «Ce qu'ils ont fait était un crime de haine», peut-on lire sur Twitter.

Effectivement, ça devait piquer... Surtout pour les non-amateurs de sensations fortes.

Alix Fieux
Alix Fieux (17 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte