Palmarès mondial: les universités françaises toujours au fond de la classe

Slate.fr, mis à jour le 05.11.2009 à 23 h 56

Tous les ans, le classement des universités mondiales dit de Shanghai vient rappeler à l'enseignement supérieur français ses multiples problèmes et son retard grandissant face aux établissements anglo-saxons. Le millésime 2009 ne déroge pas à la règle. Ce classement est fondé avant tout sur des critères liés à la recherche dans le domaine des sciences exactes et de l'économie et des sciences de gestion. Aucun établissement tricolore ne figure dans les 10 premiers cursus mondiaux où on retrouve huit universités américaines et deux britanniques.

Comme à l'accoutumée, les établissements américains se taillent la part du lion suivi, pour la veille Europe, de deux institutions britanniques. Le classement 2009 de l'Université Jiao Tong de Shanghai qui sera rendu public officiellement le 4 novembre et est en fait en ligne depuis le 30 octobre. Il classe notamment parmi les 20 premiers cursus mondiaux 17 universités américaines (Harvard est 1er, Stanford 2éme et l'university of California-Berkeley, 3éme), 2 britanniques (Cambridge 4éme et Oxford 10éme) et une université japonaise (University of Tokyo, 20éme).

Pour la France, c'est sans surprise morne plaine. Seules 3 universités françaises trouvent grâce aux yeux du classement chinois et pourront vaguement se consoler en notant leur progression. Mais pas vraiement de quoi crier victoire si pour la la première fois l'université Jiao Tong a retenu une française dans son «top 40». Pierre-et-Marie-Curie (Paris-VI) arrive en effet 40éme, améliorant son score de deux places par rapport à 2008. Autre évolution positive, l'université Paris-Sud (Paris-XI) passe de la 49éme à la 43éme place et l'Ecole normale supérieure (ENS) décroche une 70éme place améliorant son score de deux places.

D'autres universités françaises apparaissent dans le palmarès: Strasbourg, Paris-VII, Grenoble-I et Paris-V qui sont classées entre la 100éme et la 200éme place.

La nouveauté de ce millésime 2009 réside dans la publication de classements spécifiques dans cinq grandes disciplines: la chimie, la physique, les mathématiques, l'informatique et économie gestion. Seul en mathématiques, point fort traditionnel de la recherche française, les universités françaises existent réellement et occupent sept des 100 premières places avec notamment Paris XI en sixième position et Paris VI en septième.

[Lire le classement complet sur ARWU.ORG]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Manifestation étudiante à Strasbourg Vincent Kessler / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte