Partager cet article

Pourquoi des investisseurs chinois ont payé 88.888.888 dollars pour leurs nouveaux bureaux

Un investisseur assis devant un écran montrant le cours de la bourse à Fuyang. STR / AFP

Un investisseur assis devant un écran montrant le cours de la bourse à Fuyang. STR / AFP

Pour les entreprises chinoises, tout est une question de chance.

Le montant à de quoi interpeller. Dans le cadre d’un partenariat avec le groupe australien iProsperity, l’entreprise chinoise Bridge Capital a acheté la tour de bureaux du 333 Kent Street à Sydney pour exactement 88.888.888 de dollars à la société Maville Bay Pty Ltd.

Et pourtant, une somme aussi précise ne doit évidemment rien au hasard, comme l’explique le Sydney Morning Herald sur son site.

«Huit est considéré comme le chiffre le plus à même de porter chance dans la culture chinoise. La principale raison concerne la prononciation du mot “huit” en China. On dit “ba”, ce qui ressemble au mot qui veut dire prospérité que l’on prononce “fa”.»

«Ce n’est pas la première fois que des acheteurs chinois ont choisi de faire une offre qui inclut des chiffres considérés comme porte-bonheur», explique à la BBC Vince Kernahan de Colliers International, la société qui a géré la vente. Et dans ce cas précis, «l’offre des acheteurs était très proche de celles des autres offres. Ils ont juste choisi les chiffres pour se porter chance, et il s’est avéré qu’ils l’avaient avec eux.»

Et Bridge Capital est loin d’être la seule entreprise à miser sur le huit en Asie. Les tours jumelles Petronas en Malaisie ont 88 étages et de nombreux produits sont vendus à des sommes finissant par 8,88 dollars (au lieu de 9,99 en Occident), espérant ainsi favoriser l’achat. 

L’emplacement des bureaux racheté par Bridge Capital, situé au 333 Kent Street, est également un choix judicieux si l’on met en relief avec la culture chinoise. Le chiffre trois est également considéré comme porte-bonheur, notamment parce que sa prononciation en chinois ressemble à celle du mot «naissance». «Par chance, note ainsi la BBC, ce n’est pas une adresse avec un triple quatre, étant donné que la prononciation de ce chiffre ressemble à celle du mot “mort” et est donc synonyme de malchance.» Bridge Capital, qui compte transformer sa tour en résidence hôtelière, semble donc avoir mis toutes les chances de son côté.

Mais la société aurait pu aller encore plus loin. Il y a quelques mois, nous vous expliquions qu’une entreprise peut augmenter ses chances de réussite en choisissant correctement son nom, tout est une histoire de choix des caractères, et notamment du nombre de traits utilisés pour les écrire. Les auteurs d’une étude sur le sujet recommandaient ainsi aux chefs d’entreprise d’engager «des numérologues et des consultants en feng shui pour obtenir les conseils d’experts» quand ils doivent choisir un nom. Comme quoi, pour entreprendre avec succès en Chine il faut regarder bien au-delà des chiffres.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte