Partager cet article

«McTeacher’s Night»: quand les enseignants servent des frites au McDo à leurs élèves

do you want fries with that? (07-23-08) | Katy Warner via Flickr CC License by

do you want fries with that? (07-23-08) | Katy Warner via Flickr CC License by

Aux États-Unis, plusieurs centaines de «McTeacher’s Nights» ont déjà été organisées. Ces événements liant école et fast-food sont de plus en plus critiqués.

«McDonald’s a demandé à des enseignants de servir des frites gratuitement. Maintenant, les professeurs se rebiffent», résume Mother Jones. Aussi étonnant que cela puisse paraître, de nombreuses éditions de la «McTeacher’s Night» («La nuit du McProf»…) ont été organisées ces dernières années aux États-Unis.

Il s’agit d’une sorte de partenariat entre les écoles et le géant du fast-food: les enseignants deviennent bénévoles dans un McDo du quartier pendant une soirée et encouragent les élèves et leurs familles à venir manger un BigMac. Ensuite, une partie des recettes (généralement 15 à 20%) va dans les caisses de l’école. 

Cecily Myart-Cruz, vice-présidente du syndicat United Teachers Los Angeles, vient de publier un texte de protestation assez clair dans le journal de son organisation. Elle écrit que ces évènements constituent une forme de «marketing prédateur du fast-food envers les enfants», exploitent «la confiance entre les enseignants et les élèves afin de promouvoir de la junk food» et «lèvent la plupart du temps seulement un dollar par élève, une somme ridiculement petite par rapport au temps que les enseignants doivent passer à participer et à encourager leurs éléves à participer». Accusant le géant du fast-food de contribuer ainsi à l’épidémie d’obésité tout en exploitant les profs, Cecily Myart-Cruz appelle donc McDonald’s à arrêter cette pratique douteuse.

Mother Jones rapporte un communiqué envoyé par le porte-parole de McDonald’s pour défendre ce programme:

«McTeacher’s Night est un programme facultatif, basé sur la communauté, qui soutient les écoles cherchant des financements pour des initiatives comme des équipements de sport, des uniformes pour les groupes de musique, des iPads pour les salles de classe, des excursions et d’autres projets. Ce n’est pas un programme d’entreprise, mais une façon pour nos restaurants et nos franchisés de soutenir les communautés qu’ils servent, à la demande et en partenariat avec les écoles locales.»

En octobre dernier, une campagne contre les McTeacher’s Nights avait déjà été menée par les associations Corporate Accountability International, Campaign for a Commercial-Free Childhood et des organisations d'enseignants. Sans succès, puisque McDo avait déjà répondu par un communiqué défendant son initiative.

Selon Corporate Accountability International et Campaign for a Commercial-Free Childhood«les McTeacher’s Nights font la promotion de la nourriture et de la marque McDo, mais ces événements offrent bien peu aux écoles, et sont très loin des revendications philantropiques de l’entreprise». D'après leurs comptes, 600 McTeacher's Nights ont été organisées aux États-Unis depuis 2013. Dernière en date, celle de Batavia, dans l'Illinois, qui a eu lieu le 27 septembre. 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte