Tech & internet

Avec ses lunettes, Snapchat pourrait réussir là où Google a échoué

Temps de lecture : 2 min

Les lunettes Google Glass étaient creepy, nazes et moches. Les Spectacles de Snapchat se vouent à être tout le contraire et elles ont le potentiel de cartonner.

Capture twitter
Capture twitter

À peine Snapchat a dévoilé ses nouvelles lunettes que fleurissent les comparaisons avec les fameuses Google Glass. Sauf que, Snapchat, désormais renommée Snap. Inc, pourrait réussir son coup là où celles du géant de Mountain View ont été enterrées dans l’oubli des innovations ratées.

«C’est un coup d’une audace rafraîchissante. Si ça marche, ça pourrait être énorme», affirme Recode.

Les Spectacles auront des caméras intégrées aux extrémités qui permettront à ses utilisateurs de capturer un moment précis qui se déroule sous leurs yeux avec une vision à 180 degrés. Les vidéos issues des lunettes pourront ensuite être partagées sur Snapchat.

«Il s’agit de faire l’expérience de l’expérience,» explique le PDG de Snap. Inc, Evan Spiegel, au Wall Street Journal.

Si les Spectacles se démarquent des Google Glass, c’est déjà parce que ses utilisateurs n’auront pas l’air totalement ringards avec. Le gadget de Google aux airs de dispositif du futur «était une tentative beaucoup trop sérieuse de vouloir coller un ordinateur à nos visages, ça avait l’air ridicule», selon l'analyse de Record.

Pour Forbes, les Google Glass étaient «nazes», les Spectacles sont «mignonnes». Conçues comme des lunettes soleil aux allures de Ray-Ban, les Spectacles seront corail, bleu sarcelle ou noir. Contrairement aux Google Glass qui voulaient passer inaperçues façon creepy, les Spectacles s’assument.

Au-delà du design, les Spectacles veulent aussi contrer les accusations d’atteinte à la vie privée qui ont fait des Google Glass un flop. Celles-ci avaient été interdites dans certains espaces publics car les utilisateurs pouvaient filmer sans que les passants s’en aperçoivent. Spectacles n’y remédie pas complètement, mais, au moins, elles émettront une lumière prévenant l’entourage que la caméra est en cours.

«Ça ne rend pas l’acte de filmer moins creepy, mais au moins vous saurez», résume Business Insider.

Enfin, la grosse différence entre les lunettes Google et Snapchat repose sur le prix du petit bijou. À 129 dollars la paire de Spectacles, contre 1.500 dollars pour les lunettes geek de Google, les premières se positionnent comme un jouet dans lequel on pourrait considérer investir.

Ses arguments seront-ils suffisants à Snapchat pour échapper au bad buzz «Glassholes»? Les Spectacles ne garantissent pas un retour en capital coolitude, mais Recode conclut qu'«au moins, vos amis vont rigoler avec vous au lieu de se moquer de vous».

Newsletters

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Les adeptes du running utilisent la technologie pour rester connecté·es et concourir malgré l'interdiction des grands rassemblements.

Des milliers de femmes s'insurgent contre Nicky Cosmetics et ses influenceuses de télé-réalité

Des milliers de femmes s'insurgent contre Nicky Cosmetics et ses influenceuses de télé-réalité

Sur les réseaux sociaux, elles sont nombreuses à se plaindre de pertes de cheveux, douleurs et démangeaisons après plusieurs utilisations d'un shampoing de la marque.

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Newsletters