Santé / Boire & manger

États-Unis, Allemagne, Japon... Tout le monde prend du poids au même moment

Temps de lecture : 2 min

Dans les trois pays étudiés, le constat est le même: en moyenne, les gens atteignent des pics de poids pendant certaines périodes de fêtes... Et mettent plusieurs mois à revenir à la normale.

Roasted Turkey | Kimberly Vardeman via Flickr CC License by
Roasted Turkey | Kimberly Vardeman via Flickr CC License by

«Si vous êtes un Américain moyen, votre poids commence à augmenter à partir de cette semaine. La coupable? La saison des fêtes: Halloween, Thanksgiving, Noël et le Nouvel an», écrivent les chercheurs du Food & Brand Lab de l’Université de Cornell.

Leur nouvelle étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, a analysé les variations de poids de presque 3.000 personnes entre août 2012 et juillet 2013, dans «trois pays prospères», pendant douze mois. Les périodes de congés et de célébrations diverses ont une chose en commun: «une consommation accrue de nos plats préférés», soulignent les chercheurs.

Et les chiffres de ce large échantillon confirment que ces bons repas de fêtes impactent le poids... Aux États-Unis, le poids moyen augmente en effet sérieusement autour de Thanksgiving en novembre, atteint un sommet pendant la période des fêtes de fin d’année, et ne se régule que cinq mois plus tard, avec seulement quelques légères fluctuations entre avril et novembre.

Comme le souligne le Los Angeles Times, Brian Wansink, co-auteur de l’étude, se dit surpris que les Américains ne prennent pas du poids plus souvent, à l’occasion d’autres fêtes, comme le 4 juillet, fête nationale, et le Labor Day, qui étaient «deux principaux candidats, puisque les célébrations tournent souvent autour de barbecues».

Résolutions d'octobre

Dans les deux autres pays étudiés, l’Allemagne et le Japon, c’est à peu près la même chose. Les Allemands aussi prennent du poids au moment de Noël et du Nouvel An (en moyenne 0,8 kg), mais aussi autour de Pâques… Pour les Japonais, c’est également autour de la fin de l’année, et pendant les jours fériés de la Semaine d’or (0,5 kg), début mai.

Brian Wansink conclut que ces résultats peuvent encourager les gens à veiller à leurs habitudes alimentaires pendant les périodes festives, voire avant:

«Tout le monde prend du poids pendant les fêtes, les Américains, les Allemands, les Japonais. […] Au lieu de prendre des résolutions de nouvelle année, prenez une résolution d’octobre. Il est plus facile d’éviter complétement les kilos des jours festifs que de les perdre une fois qu’ils sont là».

Si vous décidez donc d'attendre janvier pour vos bonnes résolutions, et il sera malheureusement déjà trop tard.

Newsletters

Les femmes qui ont subi des violences conjugales ont 44% de risques en plus de mourir, toutes causes confondues

Les femmes qui ont subi des violences conjugales ont 44% de risques en plus de mourir, toutes causes confondues

Une étude britannique révèle l'impact des séquelles laissées par ce type de traumatisme.

Le coronavirus révèle aussi une géopolitique de l'intelligence artificielle

Le coronavirus révèle aussi une géopolitique de l'intelligence artificielle

L'IA a son rôle à jouer en matière de gestion sanitaire. Mais tous les gouvernements n'ont pas les mêmes sensibilités sur la question.

Pollution de l'air: les enfants de demain risquent d'être moins bons en sport

Pollution de l'air: les enfants de demain risquent d'être moins bons en sport

Une étude britannique lie pollution de l'air et retard de croissance des poumons.

Newsletters