Partager cet article

L'homo sapiens, premier fashionista?

JEAN-PIERRE MULLER / AFP

JEAN-PIERRE MULLER / AFP

En voulant se protéger du froid, la créativité des nos ancêtres s'est éveillée et nos habits sont devenus plus sophistiqués.

Ceux qui sont allergiques à la mode auront du mal à l’accepter, mais l’habit comme outil social de différenciation date déjà de nos ancêtres les homo sapiens. Les premiers vêtements connus des scientifiques remontent à il y a plus de 170.000 ans. Le textile se dégradant très rapidement, ils n’ont pas été fossilisés. Mais les chercheurs savent qu’ils ont existé parce qu’une larve s’est spécifiquement développée dans nos habits (bon appétit!).

Des milliers d’années plus tard, il y a 30.000 ans, les homos sapiens ont commencé à laisser des traces d’habits bien plus sophistiqués. Des fibres colorées et fines aiguilles en os ont été retrouvées en Géorgie, sans doute destinées à la création de bijoux et de bordures.

Que s’est-il donc passe entre-temps pour que nos ancêtres deviennent plus conscients de leur image?

La réponse tient au climat. Tout simplement, nous avons eu froid. En migrant des climats tempérés d’Afrique au températures plus glaciales d’Europe, au lieu d’évoluer physiologiquement pour répondre à ce changement thermique, les homo sapiens sont devenus plus créatifs, explique la BBC.

Ceux-ci rassemblaient plusieurs pièces pour créer un habit au lieu d’utiliser de grandes fourrures uniformes en poil susceptibles de congeler.

«Les humains bénéficiaient d'une meilleure technologie pour fabriquer leurs tenues. Nous avions déjà développé des outils spécialisés pour couper comme des lames et éventuellement des aiguilles», rapporte le site britannique.

Cette sophistication de l’habit pourrait également être liée à la disparition de nos cousins les hommes de Néandertal, installés en Europe bien avant nous. Plus petits et costauds, ils étaient mieux adaptés aux basses températures. Leur résistance ne les aurait donc pas poussé à autant innover. Paradoxalement, cet avantage a donc pu contribuer à leur disparition.

Mais les hommes de Néandertal n’étaient pas forcément des barbares mal habillés. L’habit décoratif existait aussi chez eux et on spécule qu'ils avaient l’habitude de teindre du cuir il y a plus de 100.000 ans. 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte