Sciences / Boire & manger / Parents & enfants

Les enfants qui jardinent deviennent des étudiants qui mangent plus de légumes

Temps de lecture : 2 min

Apprendre l'art du potager dès le plus jeune âge pourrait encourager à manger des fruits et des légumes.

plenty | dailyfood via Flickr CC License by
plenty | dailyfood via Flickr CC License by

Apprendre à jardiner pendant l’enfance pourrait aider à installer l’habitude durable de consommer des fruits et légumes, d’après une étude publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics.

Des chercheurs ont interrogé 1.351 étudiants, dont 30% ont jardiné quand ils étaient petits et 38% jardinent aujourd’hui. Résultat de l’analyse: les étudiants qui ont jardiné enfants ou qui jardinent actuellement mangent 2,9 cups (aux Etats-Unis, une cup = une unité de mesure correspondant à une tasse pouvant contenir 240 ml) de fruits et légumes chaque jour, tandis que ceux qui n’ont jamais jardiné consomment quotidiennement 2,4 cups de fruits et légumes.

Les ex-enfants jardiniers consomment en moyenne 15% de fruits et légumes en plus que ceux qui n’avaient pas la main verte pendant leur enfance, souligne Modern Farmer. L’auteure principale de l’étude, Anne Mathews, explique dans un communiqué:

«Ce résultat est particulièrement pertinent, étant donnée la récente popularité des jardins scolaires et des projets avec des fermes. […] Nous avons constaté que si vos parents jardinaient, mais que vous vous contentiez de les regarder, il n’y a pas de différence dans la quantité de fruits et légumes consommés plus tard. Une expérience pratique semble être importante.»

En gros, selon les chercheurs, si on connaît l'expérience de faire pousser des carottes, des courgettes et des fraises, on est mieux sensibilisé et on les mange plus volontiers.

Ce travail constitue la nouvelle étude de «Get Fruved», un projet collaboratif mené par huit universités américaines et quarante chercheurs, qui «utilise l’interaction entre les pairs, les réseaux sociaux et les événements sur le campus pour encourager les étudiants et les lycéens à manger plus de fruits et légumes, à faire plus de sport et à gérer le stress efficacement». L’une des premières étapes du projet, c’est donc de mieux comprendre quels facteurs prédisent et influencent les comportements liés à la santé.

«Get Fruved» est une sorte de pseudo-acronyme de «Get Your Fruits and Vegetables». Slate.com se moque gentiment de cette invention lexicale censée faire «jeune» et souligne que pour le moment, le compte Twitter @getfruved a bien peu d’abonnés (un peu plus de 200).

Newsletters

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

La majorité des microplastiques en Arctique vient de nos lessives

La majorité des microplastiques en Arctique vient de nos lessives

Les scientifiques estiment qu'un seul article textile suffit à libérer des millions de fibres pendant un lavage traditionnel en machine.

2050, 50 degrés à Paris?

2050, 50 degrés à Paris?

À l'été 2019, la France a battu des records de chaleur. Le mercure est monté jusqu'à 46°C à Verargues, dans l'Hérault. À Paris, on a atteint 42,6°C, du jamais-vu dans la capitale. Cette canicule de 2019, invivable pour beaucoup, ne serait que le...

Newsletters