Double X

Un concept de voiture remporte la palme des clichés sexistes

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 21.09.2016 à 16 h 10

Repéré sur The Guardian

Non, les femmes n'ont pas besoin d'une voiture violette avec de l'eyeliner.

Capture d'écran du site seat.com

Capture d'écran du site seat.com

Chères Mesdames, vous êtes chanceuses, car Seat a sorti en partenariat avec le magazine Cosmopolitan «une voiture faite pour vous»! Une voiture qui comprend votre «part féminine». Et c’est quoi ce véhicule pour femmes? Une voiture violette (ou «blanc bonbon», ce qui veut dire en faite juste blanc) avec un tableau de bord violet, des tons de «champagne» et des phares «en forme d’eyeliner, soulignés de la même manière que le maquillage souligne les yeux». Merci Seat. Grâce à toi, nous apprenons que le rose et le violet sont décidément les seules couleurs qui plaisent aux femmes, et que le maquillage et la frivolité sont ses attributs essentiels.

Mais il y a pire encore. Ouvrez le site de la marque, et allez surfer sur la page consacrée à la «Mii by Cosmopolitan». C’est un véritable festival de clichés. Le titre, pour commencer: «Les filles adorent s’amuser» (frivoles, je vous disais). Et les photos: on y voit une femme avec une grande sucette, une autre dans un carrousel. Comme des enfants de 5 ans quoi.

«Si la voiture est faite pour des enfants, alors c’est en plein dans le mille. Mais je ne sais pas ce que vous en pensez vous, mais je ne pense pas que des enfants de 5 ans devraient conduire une voiture», se moque le Guardian.

#MerciMaisNonMerci

Les internautes aussi ont ironisé sur le produit, en utilisant le hashtag prévu par la marque pour sa campagne de publicité, #ThisIsMii («Voici Mii»):

«Sérieusement Seat? Est-ce qu’on en avait pas assez déjà avec le stylo pour femmes? #ThisIsMii #VoituresPourFemmes #ArretezLesFrais»

«Merci mon Dieu d’avoir enfin fait une voiture pour nous, pauvres femmes superficielles! Et bien sûr c’est violet… MerciMaisNonMerci  #ThisIsMii»
 

Plus cher

Cette voiture n’est qu’un énième exemple de marketing genré, une tendance qui se développe depuis des années, en vendant des produits «féminins» ou «masculins» plein de stéréotypes. Il y a désormais les yaourts pour hommes (exactement les mêmes que les autres, seul le packaging change), les rasoirs pour femmes (seule la couleur change), mais aussi les sacs à dos, les boissons, etc.

Autant d’objets qui n’ont souvent aucune autre différence avec leurs ancêtres mixtes que la couleur… et le prix. Comme le dénonce le collectif Georgettes Sand, ces produits sont souvent vendus plus chers, sans réelle plus-value. On peut prédire que la Mii vy Comopolitan, dont le prix n’a pas encore été annoncé, sera plus onéreuse que les modèles classiques.

Clichés roulants

Les femmes sont toutes différentes. Cette idée qu’il y aurait un groupe nommé «femmes» qui adorerait le rose et les sucettes, le «romantisme» et les produits à faible teneur en calories, est tout simplement fausse. Ces catégories stéréotypées font du mal car elles vont dans le sens d'idées sexistes véhiculées par certains managers, qui imaginent que les femmes sont moins compétentes et moins engagées au travail que les hommes.

En 2012, la marque Honda avait elle aussi sauté à pieds joints dans le ridicule en proposant une voiture rose pastel, avec un ioniseur d’air, destiné à améliorer la qualité de la peau, ou un pare-brise pour «prévenir les rides».

«Dommage ce ne sont que des chevaux mécaniques qui font avancer la Fit She's, et pas des poneys», se moquait Turbo.

Non, les femmes n’ont décidément pas besoin de ces clichés roulants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte