Partager cet article

Trump a détourné 258.000 dollars de dons à sa fondation et acheté deux portraits de lui-même

Donald Trump à Kenansville en Caroline du Nord, le 20 septembre 2016 | MANDEL NGAN / AFP

Donald Trump à Kenansville en Caroline du Nord, le 20 septembre 2016 | MANDEL NGAN / AFP

Une enquête du Washington Post révèle que Trump a utilisé 258.000 dollars de dons pour financer des procès et cadeaux personnels.

En 2007, Donald Trump s'est offert un portrait de lui-même mesurant 1,82 mètres de haut pour 20.000 dollars, et en 2012, un autre portrait de son visage pour 10.000 dollars, le tout financé non pas par la fortune personnelle du milliardaire, mais par des dons faits à la fondation Trump.

«Voilà le tableau pour lequel @realDonaldTrump a payé 10.000 dollars en utilisant des dons faits par d'autres gens.»

Les personnes qui faisaient ces dons pensaient que l'argent financerait diverses causes soutenues par Trump, comme les hôpitaux, la recherche médicale, des associations caritatives liées au sport ainsi que d'autres fondations, dont la fondation Clinton. Mais un reporter du Washington Post a trouvé que 258.000 dollars en dons avaient été utilisés pour financer des cadeaux et des procédures judiciaires.

L'un de ces procès, qui concerne un drapeau américain géant dans le jardin de la villa de Trump à Palm Beach en Floride, résume à merveille l'essence de l'esprit Trump, entre patriotisme grandiloquent et deals douteux. 

En 2007, la ville de Palm Beach avait ordonné à Trump de payer 120.000 dollars en amendes parce que la hauteur du mât du drapeau américain sur sa propriété était en violation des limites municipales légales. La hauteur maximale autorisée par la ville est de treize mètres, mais le drapeau de l'actuel candidat républicain mesurait vingt-quatre mètres. Dans son procès fait à la ville, il soutenait que la hauteur du mât «n'exprimait pas adéquatement l'ampleur du patriotisme de Donald J. Trump».

Selon l'accord juridique entre les deux partis, Trump devait faire un don de 100.000 dollars à une association d'anciens soldats. Or pour financer ce don, Trump a utilisé l'argent des donateurs de sa fondation au lieu de son propre argent.

Ce genre de détournement est illégal car, aux États-Unis, un dirigeant d'organisation à but non lucratif n'a pas le droit d'utiliser les fonds de l'association pour ses dépenses personnelles. Avant ces dernières révélations du Washington Post, le procureur de l'État de New York avait déjà lancé une enquête sur les pratiques douteuses de la fondation, notamment le versement en 2013 de 25.000 dollars pour la campagne du procureur général de Floride, Pam Bondi, qui a ensuite suspendu son enquête concernant des accusations de fraude à la Trump University.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte