Culture

Le top 10 des films d'horreur de Martin Scorsese

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de The Innocents
Capture d'écran de The Innocents

A quelques jours d'Halloween, Martin Scorsese présente sur le Daily Beast la liste de ses dix films d'horreur préférés.

Premier du classement, The Haunting (La Maison du Diable en français), film de Robert Wise que le cinéaste qualifie d'«absolument terrifiant».

Vient ensuite Isle of the Dead, de Val Lewton, sur des victimes de la peste, prisonnières sur une île.

En troisième position: The Uninvited, au «ton délicat» et à l'atmosphère tout aussi puissante que dans La Maison du Diable.

Quatrième: The Entity (L'Emprise). Barbara Hershey y joue une femme violée et enlevée par une force invisible. «La banalité du décor, selon Scorsese, une maison moderne californienne, accentue sa capacité à dérouter».

Les autres favoris de Martin Scorsese sont Au coeur de la nuit, L'Enfant du diable, Shining, L'Exorciste, Rendez-vous avec la peur, Les Innocents, Psychose.

[Lire l'article complet sur The DailyBeast]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de une: Capture d'écran de The Innocents

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio