Égalités / Économie

Des emails révèlent un climat sexiste au sein de l’entreprise Apple

Temps de lecture : 2 min

Une femme raconte un entretien pour un poste qui débute par «Vous n’êtes pas très douée pour la technique, non?». Un homme se voyait toujours reprocher d’avoir ses «règles» et était comparé à une femme pour mieux le discréditer. Les exemples sont nombreux.

JOSH EDELSON / AFP
JOSH EDELSON / AFP

L’image que souhaite se donner Apple est celle d’une entreprise jeune, ouverte, diverse et progressiste. Mais la réalité est peut-être un peu moins rose. Même si les employés de sexe féminin y gagnent autant que les hommes, et que la firme a récemment engagé plus de femmes, elles ne représentent toujours que 32% des effectifs. Et surtout, cette composition très masculine s’accompagne de blagues graveleuses et de comportements sexistes, comme le rapportent des emails obtenus par le magazine Mic, que des employés ou ex-employés ont adressé à leurs supérieurs.

Une ex-employée d’Apple raconte ainsi une réunion où elle était la seule femme, et pendant laquelle les hommes présents se sont mis à dénigrer un par un leurs compagnes, les décrivant selon elle comme des «hystériques». «Je me suis sentie vraiment mal à l’aise», raconte-t-elle. Elle décrit aussi des collègues qui lui demandent de «sourire», un des incidents les plus «courants» selon elle.

Harcèlement

Une autre femme se souvient d'un entretien avec un de ses chefs pour obtenir un poste à plein temps. L’entretien débute par ces mots: «Vous n’êtes pas très douée pour la technique, non?» Faux, elle avait précisément exercé auparavant un métier technique, dit-elle. Elle lui répondit en dissertant sur les bonnes pratiques de conception de logiciels. Mais trop tard, le mal était fait.

Ces ennuis n’arrivent d’ailleurs pas qu’aux femmes. Certains hommes, considérés comme «efféminés», subissent eux aussi le sexisme ambiant. Un ancien employé raconte ainsi qu’il arrivait très régulièrement à ses collègues de lui demander s’il avait ses «règles»:

«On me renvoyait toujours à une image d’homme victime de ses émotions, un homme-femme en quelque sorte», écrit-il.

Une autre femme explique avoir été victime de harcèlement, et avoir demandé à changer de poste. Sa direction reconnait qu’il y a bien eu un problème de harcèlement, mais lui propose pour toute réponse un poste moins bien payé.

Habitudes

Le magazine Mic cite de nombreux autres exemples, une «cinquantaine de pages» d'emails en tout.

«Apple traite chacun de ses employés avec respect. Quand ils se plaignent auprès de nous de problèmes au travail, nous prenons la chose très au sérieux et nous menons une enquête», affirme un porte-parole de l’entreprise à Mic. Pourtant, raconte une source interviewée par le magazine, plusieurs personnes qui ont quitté l’entreprise à cause du sexisme ambiant ne se sont même pas vues proposées d’entretiens pour clarifier ces problèmes. Et la plupart des mails obtenus par Mic n'ont reçu aucune réponse de la direction.

Pour combattre le sexisme, il ne suffit donc pas de recruter plus de femmes. Il faut aussi s’attaquer aux attitudes et aux habitudes.

Newsletters

Cinquante-deux ans plus tard, IBM présente ses excuses pour avoir licencié une femme trans

Cinquante-deux ans plus tard, IBM présente ses excuses pour avoir licencié une femme trans

En août 1968, l'ingénieure en informatique Lynn Conway était virée en dépit de son travail prometteur et reconnu.

La meilleure amie racisée, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries

La meilleure amie racisée, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries

S'il y a des personnages non-blancs dans les séries en 2020, ils sont le plus souvent érigés en figures secondaires.

Les jeunes hommes ont conscience de la domination masculine, et veulent y remédier

Les jeunes hommes ont conscience de la domination masculine, et veulent y remédier

[Partie 2] Si les revendications féministes semblent faire travailler les jeunes hommes de 20 à 25 ans, l'égalité des genres est encore loin d'être atteinte. La domination masculine pèse toujours sur les femmes de leur âge.

Newsletters