Monde

Voici tous les tweets où Trump a mis en doute le lieu de naissance d'Obama

Temps de lecture : 5 min

«Obama est né aux États-Unis, point final», vient de déclarer le candidat républicain. Il lui a fallu des années pour admettre cette évidence.

Détail de l'acte de naissance de Barack Obama.
Détail de l'acte de naissance de Barack Obama.

En avril 2011, lors du traditionnel dîner des correspondants de presse de la Maison-Blanche, Barack Obama avait copieusement moqué Donald Trump, qui l'accusait de ne pas être né aux États-Unis mais au Kenya (ce qui, constitutionnellement, aurait dû lui interdire d'être élu). Le président des États-Unis, qui, quelques jours plus tôt, avait vu l'État d'Hawaii publier son acte de naissance, avait plaisanté:

«Personne n'est plus heureux, plus fier de laisser tranquille cette histoire d'acte de naissance que Donald, car il peut enfin se consacrer aux sujets qui comptent: avons-nous simulé les premiers pas sur la Lune? Que s'est-il passé à Roswell? Et où sont Biggie et Tupac?»

Cinq ans plus tard, Donald Trump est candidat républicain à la Maison-Blanche, et il vient enfin de «laisser tranquille cette histoire». Lors d'un surréaliste événement de campagne à Washington D.C., vendredi 16 septembre, il a d'abord laissé la parole pendant de longues minutes à des vétérans qui ont détaillé ses immenses qualités, avant de prendre le micro et de lâcher que «le président Barack Obama est né aux États-Unis, point final».

Il a également affirmé que la théorie du complot affirmant l'inverse avait émergé dans les rangs des supporters de Hillary Clinton lors de la campagne des primaires démocrates 2008, fait dont, note l'Associated Press, il n'existe «aucune preuve» et qui a été vigoureusement nié par la campagne Clinton. Plus tôt dans la journée, Barack Obama avait lui affirmé se sentir «pas mal confiant sur son lieu de naissance, comme l'étaient la plupart des gens».

Pour montrer à quel point Donald Trump s'était impliqué dans la campagne des birthers, nos confrères de Slate.com ont compilé tous les tweets qu'il a publiés depuis cinq ans et où il fait allusion au lieu de naissance d'Obama. Insinuations, suppliques, mensonges... Toute la gamme du discours politique y passe.

Slate.fr

Newsletters

Quand le Canada était antisémite

Quand le Canada était antisémite

[Blog You Will Never Hate Alone] Le 7 novembre, Justin Trudeau s'est solennellement excusé pour l'attitude de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Notamment visé, le refus par les autorités de l'époque de laisser entrer des juifs fuyant le nazisme.

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

Le lobby américain des armes est furieux qu'une association de médecins demande une plus grande régulation des armes à feu.

Guerre tiède

Guerre tiède

Newsletters