Sciences

Fumer enceinte, c'est risquer d'avoir un enfant souffrant de la Tourette

Temps de lecture : 2 min

A partir de dix cigarettes par jour, le risque est augmenté de 66%.

EVARISTO SA / AFP.
EVARISTO SA / AFP.

On connaissait ses méfaits sur le poids du bébé à la naissance –trop faible–, sur le placenta –qui se décolle–, sur les risques de malformations et de fausses-couches –qui augmentent– ou encore sur la production de lait maternel –qui diminue. Selon une étude menée sur pas moins de 73.073 femmes, il faut désormais ajouter le syndrome de la Tourette et autres troubles de tics chroniques à la liste des conséquences désastreuses du tabagisme pendant la grossesse. Une corrélation d'autant plus forte avec les présentations «complexes» du syndrome, c'est-à-dire quand il est associé à d'autres maladies psychiatriques.

Des études antérieures avaient déjà souligné l'association entre des troubles neuropsychiatriques infantiles –tics moteurs ou vocaux chroniques, déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, notamment– et le tabagisme pendant la grossesse, sans réussir à bien l'expliquer. Par exemple, vu que les femmes qui fument pendant la grossesse ont aussi, en moyenne, davantage de risques de souffrir de troubles psychiatriques, il était parfaitement plausible que les enfants en aient hérité par voie génétique et/ou environnementale sans que la cigarette en soit directement la cause. De même, comme le tabagisme maternel est aussi corrélé à des milieux socioéconomiques défavorisés et à l'abus d'alcool et de psychotropes, ces facteurs pouvaient eux aussi expliquer les changements neuro-comportementaux observés chez les enfants de fumeuses.

L'étude publiée dans le numéro de septembre du Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry permet d'y voir plus clair en se qu'elle se fonde sur une large cohorte longitudinale issue des registres sanitaires danois et qu'elle exclut de manière fiable de nombreux facteurs susceptibles de peser dans la balance: l'âge de la mère, le tabagisme du partenaire, une consommation d'alcool, de cannabis ou encore de café durant la grossesse, la présence de troubles psychiatriques, le poids de naissance et l'âge gestationnel, entre autres.

Le verdict des chercheurs, affiliés à la Mount Sinai School of Medicine de New York et à l'Université d'Aarhus, au Danemark, est donc relativement sans appel: plus une femme fume pendant sa grossesse, plus elle risque d'avoir un enfant souffrant du syndrome de la Tourette et autres troubles de tics chroniques. À plus de dix cigarettes par jour, le risque est augmenté de 66%. Et dans le cas d'une présentation «complexe» –lorsque l'enfant souffre d'autres troubles psychiatriques comme le TOC ou les TDA/H–, cette consommation élevée de tabac augmente de deux à trois fois les risques.

Newsletters

Pourquoi la consommation d'alcool provoque des crampes

Pourquoi la consommation d'alcool provoque des crampes

Et pourquoi la bière nous donne envie de faire pipi.

La dose de bisphénol A dans nos organismes pourrait être plus élevée qu'on ne le croit

La dose de bisphénol A dans nos organismes pourrait être plus élevée qu'on ne le croit

Une étude américaine remet en cause l'exactitude des résultats de dépistage de ce produit chimique nocif, utilisé dans les plastiques.

Après une greffe de moelle osseuse, son sperme ne contient que l'ADN du donneur

Après une greffe de moelle osseuse, son sperme ne contient que l'ADN du donneur

Le test ADN de cet Américain atteint de leucémie indique qu'il est plus jeune, Allemand, et qu'il vit à plus de 8.000 kilomètres.

Newsletters