Hadopi freine la lutte contre le piratage, selon le MI5

Image de Une : CC FLickr Kema Keur

Les services de police et de renseignement britannique ont demandé au gouvernement d'abandonner son plan de couper la connexion internet des personnes qui téléchargent illégalement, estimant que cela rendrait la tâche de retrouver les cybercriminels plus compliquée.

Lord Mandelson, le secrétaire d'Etat au commerce, veut utiliser la loi sur l'économie digitale pour mettre en place de nouvelles mesures pour combattre le partage de musique et de films illégal. A l'image du premier projet de loi Hadopi en France, il veut couper temporairement la connexion des pirates récidivistes.

Mais une telle mesure pourrait en pousser beaucoup à passer par de l'encryptage ne pas être repéré, rapporte le Times. Les services spécialisés dans la cybercriminalité, notamment à la Metropolitan Police, pensent qu'une augmentation des encryptions ferait également augmenter le coût et la charge de travail de ceux qui surveillent le trafic internet.

Une source proche du dossier a confirmé que MI5 et MI6 ont également des réserves sur les coupures de connexion: «Ils détestent ça, ils pensent que ça ne fera que rendre la surveillance plus compliquée.»

Des grands fournisseurs d'accès comme British Telecom ou Carphone Warehouse ont déclaré que toute mesure technique ferait augmenter le coût des connexions d'environ £2 par mois (2,2 euros environ). Les associations de consommateurs critiquent également le plan, qui représente une violation des droits des consommateurs.

Selon un sondage de YouGov, 70% des britanniques estiment qu'une personne accusée de téléchargement illégal devrait avoir le droit à un procès devant un tribunal avant que des restrictions sur son utilisation soient imposées. Seulement 16% soutiennent les plans actuels.

En France, la loi Hadopi 2 a été publiée aujourd'hui 29 octobre au Journal officiel. «Une fois les décrets d'application rédigés, Hadopi 2 sera réalité, note PC INpact. Selon les pronostiques de Franck Riester, député et rapporteur du texte à l'Assemblée, les premiers e-mails d'avertissement devraient pleuvoir dans les boîtes dès le début 2010. On aura alors une exacte idée de ce qu'est la notion de négligence caractérisée, pierre angulaire d'Hadopi 2.»

[Lire l'article complet sur timesonline.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Hadopi, le streaming lui dit merci» ; «Jean-François Copé: La liberté et Internet»

Image de Une : CC FLickr Kema Keur

Partager cet article