Culture

Les bronzes d'YSL achetés par un Chinois

Temps de lecture : 2 min

L'acheteur est chinois et refuse de payer.

Nouveau rebondissement dans l’affaire des bronzes chinois de la collection Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. L’acheteur est Chinois et il n’a pas l’intention de payer. «Durant les enchères, les deux pièces avaient atteint la somme de 15,7 millions chacune lors de leur acquisition par un acheteur anonyme», rappelle Le Figaro.

L’acheteur est finalement Cai Mingchao, collectionneur d'art et expert en antiquités, selon le fonds du patrimoine national de Chine. Les deux bronzes, pillés par les troupes britanniques et françaises lors du sac du Palais impérial de Pékin en 1860, ont été réclamés vigoureusement par le gouvernement chinois avant et pendant la vente aux enchères organisée par Christie’s. Pierre Bergé avait proposé à la Chine de les céder gratuitement, si elle «appliquait les droits de l'Homme, rendait la liberté aux Tibétains et acceptait le dalaï-lama sur leur territoire».

En savoir plus:

Newsletters

Le Covid-19 a-t-il rompu le lien entre les célébrités et leur public?

Le Covid-19 a-t-il rompu le lien entre les célébrités et leur public?

Les inégalités de situation entre les stars et leurs fans pourraient conduire les premières à leur perte.

Le pèlerinage de Shikoku, l'un des plus beaux sentiers du Japon

Le pèlerinage de Shikoku, l'un des plus beaux sentiers du Japon

Similaire à Saint-Jacques-de-Compostelle par sa longueur, environ 1.200 kilomètres, le pèlerinage de Shikoku fait le tour de l'île japonaise du même nom. Depuis 1.200 ans, les pèlerins relient quatre-vingt-huit temples et cheminent...

Pourquoi Rome a détruit Carthage

Pourquoi Rome a détruit Carthage

Après trois guerres contre les Romains, l'ancienne et prospère ville d'Afrique du Nord fut littéralement décimée.

Newsletters