Allemagne

En Allemagne, accrocher un cadenas d'amour peut coûter très cher

Temps de lecture : 2 min

Le quotidien Die Welt recense ce que l'on risque à accumuler des délits mineurs.

Berlin | Matthias Ripp via Flickr CC License by
Berlin | Matthias Ripp via Flickr CC License by

On vous en parlait encore récemment, les cadenas d'amour s'amoncellent d'année en année sur les ponts du monde entier. Et finissent par devenir agaçants, poussant par exemple cet été un collectif d'artistes à partir en guerre contre ce qu'ils voient comme une forme de «street-art réactionnaire», voire dangereux, puisque la mairie de Paris a été contrainte l'an dernier de retirer les rambardes du pont des Arts, qui menaçait de s'effondrer.

Dans certaines villes allemandes, qui ne sont pas épargnées par ce phénomène cucul la praline, accrocher un cadenas dans l'espace public est illégal: à Berlin, par exemple, les couples pris en flagrant délit sont sommés de s'acquitter d'une amende de 35 euros (qui peut aller jusqu'à 3.000 euros dans la ville des amoureux par excellence, Venise!). Une spécificité juridique que souvent même les Berlinois ignorent.

C'est pourquoi le quotidien Die Welt a recensé quelques uns des délits mineurs que commettent quotidiennement les Allemands, bien souvent sans se douter qu'ils pourraient y laisser des fortunes. Dans cette liste figure par exemple le fait de jeter un mégot de cigarette dans la rue. Selon les communes, cette infraction est sanctionnée par une amende comprise entre 20 et 35 euros. Et si jamais un mégot brûlant venait à provoquer un incendie, la facture peut s'avérer très salée. Il est également interdit de jeter son chewing-gum sur un trottoir.

Se soulager dans la rue en Allemagne est également passible d'une amende d'environ 35 euros selon les communes. Mais il y a un cas particulier, explique le juriste Stefan Kranz au quotidien: «Si une personne urine sauvagement sur un bâtiment historique, cela peut coûter jusqu'à 5.000 euros.»

Autre exemple: goûter des fruits au supermarché avant de les acheter est interdit. Si la plupart des enseignes allemandes laissent faire leurs clients, il est toutefois possible de se retrouver accusé de vol à l'étalage et poursuivi en justice.

Cueillir des fleurs dans les parcs peut conduire à devoir payer des indemnités aux communes qui ont été volées et traverser au rouge coûte cinq euros. Voire 10 euros si le passage sauvage d'un piéton sur un passage clouté provoque un carambolage.

Garder de l'argent trouvé est par contre autorisé, à condition que la somme ne dépasse pas 10 euros. Au-delà, l'argent doit être remis au commissariat et une indemnité comprise entre 5 et 10% de la valeur de la somme est remise à la personne qui a rapporté l'argent. Si le propriétaire de la somme n'est pas retrouvé dans les six mois suivant son dépôt, celui-ci revient alors de droit à celui qui l'a trouvé.

Slate.fr

Newsletters

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Clap de fin pour Martin Schulz

Clap de fin pour Martin Schulz

Martin Schulz a démissionné mardi soir de la présidence du SPD. Ses adversaires comme les membres de son parti l'ont fermement poussé vers la sortie.

Newsletters