Monde

Voici les obstacles qui devraient coûter la Maison-Blanche à Donald Trump

Temps de lecture : 2 min

Le candidat républicain compte un solide retard selon un sondage réalisé par le Washington Post dans les 50 États.

Donald Trump, le 31 août 2016, à Phoenix, dans l'Arizona. RALPH FRESO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Donald Trump, le 31 août 2016, à Phoenix, dans l'Arizona. RALPH FRESO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Donald Trump a dû se lever du bon pied, ce mardi 6 septembre. Après le vrai-faux sondage de FiveThirtyEight le donnant en tête dans l'Ohio, le candidat républicain a découvert un sondage national de CNN lui donnant deux points d'avance sur Hillary Clinton (la marge d'erreur est de 3,5 points). Il s'est bien évidemment empressé de le partager sur son compte Twitter, et a visiblement oublié un instant son dégoût de la chaîne d'information.

Pas sûr en revanche qu'il ne soit aussi enclin et heureux de partager le long article du Washington Post, qui s'est associé à une société de sondages pour recueillir des avis dans les 50 États. On y découvre qu'Hillary Clinton est largement devant dans 19 États et le district de Columbia, soit un total de 224 votes du Collège électoral sur les 270 nécessaires pour s'installer à la Maison-Blanche. Donald Trump est lui en tête dans 19 États, mais cela ne lui rapporterait que 120 votes, le 8 novembre prochain. Dans les douze États restants (totalisant 194 votes), la course semble encore trop serrée.


Mais le site américain n'est pas très optimiste pour le candidat républicain. Il indique ainsi que les électeurs blancs diplômés qui votent généralement en faveur des Républicains sont en train de les déserter (particulièrement les femmes). En 2012, Mitt Romney avait largement devancé Barack Obama dans cette catégorie (56-42 dont 59% des hommes et 52% des femmes) et s'était quand même incliné.

«Dans cette campagne, Clinton a largement fait évoluer cette équation. Chez les diplômés blancs, elle mène dans 31 des 50 États et les deux candidats sont à égalité dans six autres. Trump mène dans cette catégorie dans tout juste 13 États, qui étaient tous assurés aux Républicains lors des dernières élections.»

Le Washington Post note cependant que Donald Trump est largement en tête chez les électeurs blancs sans diplôme:

«Le défi de Donald Trump dans les États où ils sont proches sera de mener aux urnes un nombre important d'électeurs blancs non-diplômés, pour contrer l'avance de Clinton dans les autres catégories, mais on ne sait pas s'ils sont assez nombreux pour faire pencher la balance. Sans compter que le candidat républicain va devoir trouver un moyen d'attirer les électeurs diplômés dans les dernières semaines de sa campagne.»

Attention cependant à ne pas enterrer Donald Trump trop vite. Peu de monde voyait comment il pourrait remporter la primaire républicaine, il y a encore quelques mois. Et même si les sondages le donnent encore loin de la Maison-Blanche, le candidat républicain est aujourd'hui à neuf semaines et 270 voix du Bureau ovale.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Tuerie en Thaïlande, tempète Ciara et céméronie des Oscars... La semaine du 8 février 2020 en images.

Les enfants américains s'inspirent de Trump pour harceler à l'école

Les enfants américains s'inspirent de Trump pour harceler à l'école

Le Washington Post a décompté plus de 300 cas où le discours du président a été utilisé par des harceleurs à l'école.

Les naufragés du Diamond Princess, les rois du gag

Les naufragés du Diamond Princess, les rois du gag

[BLOG You Will Never Hate Alone] Mis d'office en quarantaine pour cause de coronavirus, les passagers de ce navire de croisière suscitent le rire autant que la compassion.

Newsletters