Science & santé

«Je n'ai pas honte de ne pas me souvenir du prénom des filles que j'ai embrassées la veille»

Lucile Bellan, mis à jour le 06.09.2016 à 10 h 45

Cette semaine, Lucille conseille J-B, une jeune homme un peu «paumé» qui s'interroge sur son envie de s'amuser.

Le Baiser | de Klimt via Wikimédia CC License by

Le Baiser | de Klimt via Wikimédia CC License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.

Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

En vous écrivant la première fois, j'ai ressenti que vous parler de mes problèmes me faisait du bien et c'est pourquoi je vous écris à nouveau. Je lis ici et là que l'été est la saison propice aux nouvelles rencontres et aux expériences en tout genre. Et pour la première fois, je sens que cette affirmation est sans doute on ne peut plus vraie.

Je n'ai jamais été un garçon très attirant, loin de là. Au lycée j'étais plutôt du genre introverti, coincé, un vrai fils à papa (ou à maman), qui ne sortait quasiment jamais. Je ne faisais aucune fête de village (j'habite pourtant une région rurale où ce genre de fête est très populaire notamment auprès des jeunes), ce qui peut expliquer ma motivation à «rattraper le temps perdu» aujourd'hui que je suis un jeune adulte plus sûr de moi, plus sociable, en particulier avec les filles.

Je vous avais écrit à propos d'un béguin que j'espérais se convertir en une belle histoire plus sérieuse qu'un plan cul d'un soir. Pour être honnête, je porte encore en moi un minuscule espoir que cette fille s'intéresse à moi pour de bon, ou à la limite qu'on recouche ensemble (même si je sais qu'elle a couché entre-temps avec un autre, que depuis c'est elle qui s'accroche, et que lui n'est pas intéressé!); mais j'ai globalement fait le deuil de cette relation et je suis passé à autre chose sans trop la perdre de vue.

Le truc, c'est qu'en passant à autre chose, j'ai rencontré un certain nombre de jeunes femmes: toutes très intéressantes et attirantes. Là où à une certaine époque je ne me serais même pas manifesté auprès d'elles, à présent je n'hésite pas (ou pas trop) à aller vers elles et à les recontacter.

Je ne me sens pas assez cynique pour avoir le comportement d'un Don Juan et me montrer malhonnête

Mon problème vient désormais –quelle ironie– du fait que je n'arrive pas à me décider entre elles: laquelle choisir? Je les respecte, je ne veux blesser aucune d'entre elles, je ne me sens pas assez cynique pour avoir le comportement d'un Don Juan et me montrer malhonnête; et pourtant, elles m'attirent toutes, certes de façon différente, et je ressens une forte envie de conclure avec chacune d'entre elles.

Je sens ce que vous allez dire: qu'est-ce que je recherche exactement? Eh bien je crois que je n'en sais rien. Je suis paumé. J'ai toujours été un romantique dans le fond, je n'ai toujours cherché à penser qu'à une seule fille à la fois, toujours dans le but d'une relation sérieuse et durable. Aujourd'hui, pourtant, je reconnais que je ressens le besoin de m'amuser, et profiter sans songer aux sentiments ne me rebute plus autant qu'avant. Je n'ai même pas honte de ne pas me souvenir du prénom des filles que j'ai embrassées la veille!

J-B

Cher J-B,

Il n’y a aucun mal à avoir envie de papillonner et à profiter de la vie et des plaisirs (si les jeunes femmes qui se présentent à vous sont dans la même optique). Vous n’avez aucune obligation à choisir, vous le dites vous-même vous en êtes incapable. Et je ne vais certainement pas vous proposer de tirer l’heureuse élue au sort. Pour vous décider, vous avez besoin d’apprendre à les connaître mieux. Prenez-vous pour un héros de téléréalité: donnez des rendez-vous, offrez des roses. Doucement, votre préférence deviendra une évidence.

Je suis sûre que de toutes ces jeunes femmes, aucune n’attend de demande en mariage après le premier baiser. Dans notre société de sur-consommation, où chacun est un produit dans le grand marché de la drague et de l’amour, les femmes, autant que les hommes, rencontrent et testent, jusqu’à faire un choix entre l’un ou l’autre.

Pour rester fidèle à vous-même, le plus important reste l’honnêteté. Si vous ne voulez rien promettre, ne le faites juste pas. Annoncez la couleur dès le départ: vous n’êtes actuellement pas prêt à vous engager et vous avez besoin de temps.

Dans le grand marché de la drague et de l’amour, vous êtes le client autant que le produit

Il existe d’ailleurs aux États Unis une culture du «dating» où les rendez-vous n’impliquent pas l’exclusivité. Cette étape est proposée par les deux parties par la suite, comme une évolution de la relation.

Je comprends que cette nouvelle liberté vous déstabilise. Il est vite tentant aussi de profiter de ces femmes, de jouer au Don Juan et de faire du mal, même involontairement. Vous ne savez pas laquelle «choisir», vous n’avez pas envie de penser à l’avenir, c’est une chose. Mais respectez toujours vos partenaires, de celles que vous ne rencontrez que pour un verre à celles avec qui vous aurez des relations sexuelles en passant par celles que vous embrasserez seulement. Et n’oubliez jamais que vous n’êtes pas le seul décisionnaire de la suite des événements. Quand vous prenez la décision de revoir une femme, elle doit en retour le décider aussi. Dans le grand marché de la drague et de l’amour, vous êtes le client autant que le produit.

C’est mon seul conseil. Amusez-vous, goûtez, testez, apprenez à vous connaître en apprenant à connaître ces femmes. Mais faites le avec honnêteté, respect et humilité, toujours.

Lucile Bellan
Lucile Bellan (141 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte