Sciences

Sans blague, certains poissons-chats se nourrissent de souris

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs australiens ont découvert des souris dans l’estomac de poissons-chats. On se demande toujours comment ils ont fait pour les attraper.

Les poissons-chats, ces redoutables tueurs de souris | Alexandre Lavrov via Flickr CC License by

Comme une blague un peu nulle, les poissons-chats ont commencé à manger des souris en Australie. Dans une étude publiée en août par le journal scientifique Journal of Arid Environments et repérée par The Verge et New Scientist, des scientifiques australiens ont découvert des Notomys alexis (rongeur nocturne sautant à la manière des kangourous) dans l’estomac de près de la moitié d’un panel de Neoarius berneyi (poissons-chats vivant en Australie et en Guinée) de l’Ashburton River (Nord-Ouest du pays). Ils ont même découvert que certains d’entre eux se nourrissaient presque exclusivement de ces petites bestioles, ce qui est totalement inédit. Des études précédentes ont déjà prouvé que les poissons-chats se nourrissaient occasionnellement de mammifères, mais en très faible quantité (aux alentours de 4%).

Aujourd’hui, la vraie question est de savoir comment diable ces poissons-chats font-ils pour attraper autant de Notomys alexis. Ces petits rongeurs sont loin d’être des nageurs et les poissons-chats ne chassent pas, mais se contentent en général de manger tout ce qui passe à leur portée. Pour expliquer leur découverte, les chercheurs tablent surtout sur les conséquences de phénomènes météos. En juillet 2015, quand l’étude a été menée, l’Australie était frappée par des pluies torrentielles inattendues qui ont sans doute donné un sacré coup de pouce aux poissons-chats en détruisant les terriers des malheureux Notomys alexis et en les emportant jusqu’à eux.

Alors que les météorologistes ont déjà prévu que des épisodes pluvieux de ce genre deviendraient monnaie courante en Australie, les chercheurs veulent approfondir leurs recherches. Si les changements climatiques sont effectivement la cause de ce phénomène, la biodiversité –et les Notomys alexis– pourraient être menacés. D'autant que les poissons-chats sont aussi connus pour s’adapter facilement à leur environnement. En 2012, des chercheurs avaient découvert qu’une autre espèce de poissons-chats s’était adaptée à son nouvel environnement en s’échouant spontanément sur les berges pour attraper des oiseaux trop aventureux.

Newsletters

Des mystérieux cratères géants explosent en Sibérie

Des mystérieux cratères géants explosent en Sibérie

Comment expliquer l'apparition de ces grands trous cylindriques?

Le nom et l'origine de cette odeur si spéciale après la pluie

Le nom et l'origine de cette odeur si spéciale après la pluie

Ces parfums que nous associons à la pluie sont le fruit de plusieurs phénomènes.

Le phénomène du mot sur le bout de la langue n'est pas qu'une question d'âge

Le phénomène du mot sur le bout de la langue n'est pas qu'une question d'âge

Très frustrante, cette situation est relativement fréquente.

Newsletters