Economie

Windows 7, mieux vaut tard que jamais

Farhad Manjoo, mis à jour le 29.10.2009 à 6 h 51

Le nouveau système d'exploitation de Microsoft est le meilleur. Dommage que son marché soit sur le déclin.

Il est très probable que ces dernières semaines vous ayez entendu des groupies de Microsoft vanter des étoiles dans les yeux la «perfection» de Windows 7. Ne les écoutez pas, ils sont juste un peu émus. Si le nouveau système d'exploitation de Microsoft, sorti depuis quelques jours déjà, est absolument génial, il n'est pas sans défaut. Il partage certains des travers de ses prédécesseurs, même si je cherche la petite bête. Par exemple, il faut toujours activer le produit avec un code de 25 caractères, une mesure anti-piratage qui agace les utilisateurs de bonne foi plus qu'elle ne cause de véritable tort aux pirates. Et la version PC de Windows 7 est toujours aussi pleine de crapware, ces logiciels complètement inutiles installés par défaut sur les machines par les constructeurs sous contrat avec certaines sociétés, ce qui ne constitue pas en soi un véritable défaut de l'OS, mais qui met à mal ce que Microsoft aime à appeler "l'expérience Windows".

Un système presque parfait

Mais je pinaille; en dépit de quelques imperfections Windows a accouché d'un système d'exploitation presque parfait. En effet, Windows 7 n'est pas seulement le meilleur OS jamais produit par Windows, c'est aussi le plus rapide, le plus intuitif et le plus pratique qu'on puisse trouver sur le marché aujourd'hui. Windows 7 dépasse Snow Leopard - la dernière mouture de Mac - sur tellement de points qu'en comparaison n'importe quel ordinateur tournant avec une ancienne version de Mac OS est complètement à la ramasse.

Une bonne chose que Microsoft ait sorti un nouveau système d'exploitation aussi impressionnant ; son dernier bébé, Windows Vista, fût un échec spectaculaire, et bien que Microsoft ait rapidement corrigé ses très nombreux défauts, Vista restera à jamais perçu comme la nullité incarnée de l'OS. Plus de deux ans après sa mise sur le marché, Vista est présent sur seulement un cinquième des PC dans le monde - ce qui est en soi un chiffre plutôt conséquent, sauf quand on s'appelle Microsoft, et qu'on a une seule idée en tête, dominer le marché mondial.

Alors quand Microsoft a commencé à communiquer sur Windows 7 il y a un an et demi, on s'est tous dit ok, c'est encore un coup marketing, une tentative désespérée de redorer son image. Et comme les détracteurs de la marque l'ont effectivement souligné, Windows 7 partageant une grande partie de son code source avec Vista, on aurait pu penser qu'il s'agissait simplement d'un Service pack destiné à corriger ou améliorer l'OS défectueux et si impopulaire. Sauf que cela revient à dire que Rachel Weisz a presque le même ADN que le chimpanzé Washoe; certes techniquement il n'y a pas énormément de différences, mais ce qui fait justement LA différence, c'est la manière dont les choses sont agencées. Et ce nouveau système d'exploitation éclipse véritablement son prédécesseur, à tel point qu'après quelques semaines d'utilisation, vous allez vous souvenir de ce que c'était que d'être amoureux de votre PC.

Qu'y a-t-il de si génial à propos de Windows 7? Déjà, il a tout ce dont vous avez toujours rêvé : les programmes s'exécutent rapidement, votre machine ne crashe presque jamais, et surtout le système ne vient pas vous embêter toutes les cinq minutes. Ce dernier point est un véritable progrès par rapport à Vista, qui vous interrompait sans arrêt pour vous demander si vous vouliez vraiment faire ce que vous veniez de demander à la machine de faire. Windows 7 supporte aussi un grand nombre de périphériques tiers, offrant une meilleure connectivité à des appareils type imprimantes, lecteurs MP3, etc. - un autre gros plus par rapport à Vista. Le moteur de recherche interne a lui aussi été amélioré, il est plus rapide et plus précis, et vous aide à trouver plus facilement vos fichiers et autres programmes. Et puis esthétiquement, Windows 7 est très réussi : les ingénieurs de Microsoft ont réussi à perfectionner de façon subtile le design Vista en créant une interface toujours aussi agréable, même après huit heures passées devant son écran.

Mac n'a qu'à bien se tenir

Mais ce que je préfère chez Windows 7, c'est son aide à la navigation quand votre bureau est saturé de fenêtres ouvertes. Passez la journée sur un PC et vous sentirez votre douleur ; plus ça va et plus c'est un bazar sans nom. On se retrouve systématiquement avec des fenêtres ouvertes dans tous les sens, des fichiers importants éparpillés un peu partout sur le disque dur, et des pop-up d'avertissement qui surgissent toutes les cinq minutes. Cela faisait des années qu'Apple s'était imposé comme LA solution pour travailler sur une machine saturée. Mais avec Windows 7, Microsoft lui dame le pion.

Voyez plutôt son nouveau système très malin de gestion des fichiers, sous forme de Bibliothèques. Ces dossiers virtuels rassemblent des fichiers éparpillés sur votre disque dur mais présentant les mêmes caractéristiques - des documents professionnels ou des photos, par exemple - dans un seul et même index. Ainsi quand on clique sur la bibliothèque de photos, elles s'affichent toutes au même endroit, même si les fichiers eux-mêmes se trouvent dans des dizaines de dossiers différents. Ca a l'air un peu futile comme ça, mais cela s'avère extrêmement utile quand vous décidez de sauvegarder de nouveaux fichiers. Mettons que vous veniez de télécharger des photos, et que vous souhaitiez maintenant les retoucher. Normalement vous devriez cliquer sur le dossier "Téléchargements" pour trouver vos photos et les ouvrir ensuite dans le logiciel de retouche. Avec le nouveau système, il suffit de cliquer sur la bibliothèque de photos et hop, elles sont toutes là, où que vous les ayez téléchargées sur votre disque dur.

La navigation rêvée

Mais le clou du spectacle, c'est la nouvelle barre des tâches - le menu qui se trouve tout en bas de l'écran et qui permet d'exécuter des programmes et gérer les fenêtres ouvertes. Certes, elle ressemble énormément au dock de Mac, mais elle le surpasse aussi de très loin. Avec par exemple une nouvelle fonction appelée Aero Peek qui vous permet de trouver la fenêtre que vous cherchez, même si votre bureau est envahi d'applications ouvertes. Imaginez : vous avez ouvert un tas de fenêtres Firefox mais vous cherchez celle de Yahoo News. Avec les précédentes versions de Windows, cela vous aurait pris une demi-minute. Avec Aero Peek, tout ce que vous avez à faire c'est glisser votre souris sur l'icône Firefox, et apparaissent alors les versions miniatures de toutes les fenêtres ouvertes du navigateur. Mieux encore: si vous cliquez sur la miniature sans relâcher la souris, la fenêtre s'agrandit, faisant disparaître toutes les autres fenêtres alors ouvertes sur votre bureau.

Autre exemple : chaque application se trouvant dans la barre des tâches est dotée d'une autre nouveauté appelée Jump Lists - des listes d'actions spécifiques au programme que vous sollicitez. Cliquez droit sur l'icône Word et vous verrez une liste déroulante de vos documents Word récents, cliquez ensuite sur l'un d'entre eux pour l'ouvrir. Cliquez sur l'icône Chrome et on vous montre la liste de vos sites Web les plus consultés.

Les pro-Mac me feront remarquer que leur OS favori présente lui aussi la majorité des caractéristiques que je viens de détailler. C'est vrai, mais je trouve que Windows les a souvent implémentées de manière plus intuitive que Mac. Par exemple, avec les Dossiers Intelligents de Mac vous pouvez créer quelque chose qui ressemble aux Bibliothèques Windows 7, mais ce dernier vous permet de les personnaliser de façon plus poussée - et donc de les rendre mieux adaptées à vos besoins. Le très utile Exposé, qui vous permet de miniaturiser toutes vos fenêtres ouvertes, existe depuis longtemps sur Mac, et Snow Leopard est maintenant doté d'une application qui fonctionne à peu près comme Aero Peek, Dock Exposé. Sauf qu'il faut cliquer sur l'icône sans relâcher la souris pour faire apparaître les fenêtres en miniatures, ce qui est moins rapide et un peu moins intuitif que de simplement passer son curseur dessus. Beaucoup de gens passent d'un programme à l'autre en utilisant la combinaison de touches Alt + Tab sur Windows ou Command + Tab sur Mac ; mais contrairement à Mac OS qui met en valeur uniquement l'icône du programme sélectionné, Windows 7 affiche chaque fenêtre sur votre écran. Et pour finir, pour les purs et durs, Windows 7 a une floppée de raccourcis claviers permettant d'afficher, de réduire ou d'exécuter des programmes sans jamais avoir à toucher votre souris.

Bien sûr, ces différences entre Mac OS et Windows 7 ne sont pas énormes. Mais c'est exactement là où je veux en venir. Au cours des dernières années, alors qu'Apple ajoutait nouveauté sur nouveauté à ses OS à la vitesse de l'éclair, les utilisateurs de Windows étaient toujours contraints de travailler sur des machines complètement à la ramasse en terme d'innovation. Grâce à Windows 7, ce temps est révolu. Maintenant que les deux OS se valent à peu près, votre choix devrait moins se faire en terme de fonctionnalités qu'en comparant le prix, le hardware compatible et bien sûr en choisissant ce qui correspond le mieux à vos goûts personnels.

Le produit est une star mais sur un marché moribond

Félicitations donc à Microsoft, qui ne doit cependant pas oublier une chose : quelque soit le succès monétaire rencontré par Windows 7, ce type de logiciel est en train de mourir à petit feu. Les OS sont menacés par le fait qu'on utilise de plus en plus d'applications Web, et maintenant, l'idée d'avoir sur sa machine un système lourd, complexe et cher semble un peu saugrenue. Et en attendant, on s'éloigne de plus en plus de nos bons vieux ordinateurs de bureau, et Microsoft qui n'a pas encore créé de plateforme mobile viable est loin derrière Apple, Google, RIM et d'autres. Windows 7 est certes couronné de succès, mais il y a du rififi au sein du royaume.

Farhad Manjoo

Traduit par Nora Bouazzouni

SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS APPRÉCIEREZ PEUT-ÊTRE:

"L'OS de Goodle sera un bide", "La fin de Windows", "Apple n'est pas plus vertueux que Microsoft"

Image de une: employés de Windows au lancement de Windows 7 REUTERS/Marcus Donner

Farhad Manjoo
Farhad Manjoo (191 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte