France

Selon CNN, Daech avait prévu d'autres d'attaques en novembre 2015

Temps de lecture : 2 min

La chaîne a mis la main sur des documents dévoilant de nouvelles informations sur les attentats du 13 novembre.

Une minute de silence est observée, place du Trocadéro, à Paris, le 16 novembre 2015. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Une minute de silence est observée, place du Trocadéro, à Paris, le 16 novembre 2015. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Alors que l'enquête sur les attentats du 13 novembre est toujours en cours, la chaîne américaine CNN a mis la main sur des milliers de pages de documents et de photos extraits d'enquêtes européennes, a contacté de nombreuses personnes chargées de ces enquêtes et assure que l'organisation État islamique avait «prévu que le carnage de novembre 2015 soit encore pire, qu'il ait lieu dans différents pays européens et [...] prévu de le faire suivre d'autres attentats dans plusieurs endroits».

CNN précise qu'après avoir mené des interrogatoires et collecté des renseignements, les enquêteurs européens «pensent désormais que l'EI avait initialement prévu que les personnes envoyées l'année dernière attaqueraient les Pays-Bas et d'autres cibles en France, comme des centres commerciaux et peut-être un supermarché à Paris, selon un responsable», sans cependant donner plus de détails. On savait déjà qu'Abdelhamid Abaaoud et son complice, retrouvés morts dans leur appartement à Saint-Denis, avaient prévu de commettre un attentat dans le quartier de La Défense, le 18 ou le 19 novembre.

Le site de la chaîne américaine indique par ailleurs que différents renseignement indiquent que l'EI «a redoublé d'efforts pour infiltrer des individus au Royaume-Uni pour y perpétrer des attentats».

CNN revient par ailleurs longuement sur les deux individus arrêtés en décembre dernier en Autriche et qui étaient partis de Raqqa, en Syrie, avec deux des terroristes morts au Stade de France, six semaines avant les attentats du 13 novembre. Ils avaient cependant été retenus trop longtemps à la frontière grecque pour les rejoindre à temps. Ils avaient passé près d'un mois «à attendre avec un but en tête» dans un centre pour réfugiés à Vienne, où un troisième homme les a rejoints. Ce dernier, Abid Tabaouni, avait échappé au raid permettant l'arrestation des deux autres. Il a finalement été arrêté en juillet en Belgique, et sera bientôt extradé vers l'Autriche.

CNN précise que les trois hommes étaient tous en contact avec un certain Abou Ahmad, un leader de l'EI en Syrie, qui agit «comme un marionnettiste». Selon la chaîne, c'est lui qui s'occupe de mettre en relation les terroristes avec des passeurs, de leur transport, leur fournit des téléphones pré-programmés et de faux-passeports syriens. Il leur virait de l'argent en utilisant des intermédiaires pour qu'on ne puisse pas remonter jusqu'à lui et communique avec des applications de messagerie chiffrées. À chaque fois, il leur donnait tout juste ce dont ils avaient besoin pour rallier leur prochaine étape.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters