Partager cet article

Le burger végétarien, cet objet de tous les désirs

Les burgers végétariens ne sont désormais plus cachés dans le placard | Thomas Andre Johansen via Flickr CC License by

Les burgers végétariens ne sont désormais plus cachés dans le placard | Thomas Andre Johansen via Flickr CC License by

Auparavant planqué dans les menus, il a aujourd’hui gagné toutes ses lettres de noblesse et est devenu le nouveau terrain de jeu des chefs.

Des tranches d’aubergine et de tomates rapidement grillées avec un peu de mozzarella, le tout glissé dans un bun, un vrai burger végétarien? Oh que non. Désormais, le burger non-carné n’est plus un plat pas franchement folichon qu’on trouve à la toute dernière ligne des menus dans les restaurants ou autres enseignes dédiées. Il est entré dans une nouvelle ère, celle du plat de choix, aussi goûteux que son grand frère à la viande et prenant presque le pas sur lui, explique le New York Times.

 

#veggieburger

Une photo publiée par Thalia Balcar (@phinetacs) le


Désormais, le burger végé attire les chefs qui n’ont pas peur de déployer toutes leurs connaissances pour le rendre «sexy» et bon en bouche, même pour des carnivores. Et chacun y va de sa petite recette. Aux États-Unis, là où le burger sans viande est désormais bien ancré, le chef new-yorkais trois fois étoilé Daniel Humm, propose un bun garni de légumes frais, quinoa et lentilles afin d’avoir la même texture que la viande et y ajoute des œufs, du fromage et de la moutarde. «Personne ne choisit un burger qui ne sert pas un but», explique-t-il. Le seul but ici, c’est la gourmandise.


Depuis la commercialisation du premier burger sans viande saignant à la fin du mois de juillet, le burger végétarien a attiré à nouveau l’attention sur lui, montrant bien qu’il a désormais toute sa place dans nos assiettes. Certains lui ont même dédié leur restaurant, comme le Superiority Burger de Brooks Headley à New York. Pour lui, la création d’un burger végétarien est toute une philosophie:

«Nous l’approchons comme un restaurant italien ferait avec les boulettes de viande, utilisant une viande différente et des assaisonnements. Nous essayons tout ce qu’il existe dans notre arsenal pour faire du mélange quelque chose de super bon, que l’on peut assembler en steak et faire griller pour obtenir cette croûte grésillante.»

Et puisque tous ceux qui en mangent ne sont pas des végés convaincus, certains font même une entorse à la règle et ont créé un burger végétarien...avec de la viande. Le restaurateur Dan Barber dans son restaurant de Manhattan a mis au point un bun garni d’un steak à base de betterave et de pulpe de carotte, le tout surmonté d’une petite tranche de bacon, «pour l’umami».

Et en France ? Si désormais, presque toutes les enseignes de burgers ont au moins une version végétarienne, certaines lui sont uniquement dédiées. East Side Burger, temple du burger végé parisien ouvert en 2012, avait beaucoup surpris les critiques du Figaro, qui l’avait, à l'époque, classé devant les indétrônables burgers de Blend.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte