Société

VIDÉO. Comment prendre l'ascenseur correctement

Temps de lecture : 2 min

Sachez-le, quelques conseils simples suffisent pour s'épargner un long moment gênant.

«Mad Men»

La cohabitation dans les ascenseurs, avec des inconnus qui plus est, est une expérience étrange. Un moment d'embarras, de gêne, la plupart du temps bercé par un silence assourdissant. Personne ne sait vraiment comment se comporter, sinon attendre avec impatience que l'appareil nous amène à notre destination finale dans les plus brefs délais, de manière à interrompre l'inexorable malaise qui vous habite l'espace de quelques minutes.

En novembre 1977, quand le New York Magazine a décidé de s'intéresser de plus près à ce phénomène social, c'est le psychologue Layne Longfellow qui a été sollicité. Pour cet article, Ralph Keyes, un ami du psychologue et rédacteur pour le magazine, lui a demandé quelques conseils pour savoir comment se comporter dans un ascenseur. Layne Longfellow reconnaît avoir d'abord hésité, puis réfléchi plus longuement à la question. Il est sorti de cette reflexion une liste de règles très simples –sept, exactement– que nous vous listons dans la vidéo en tête d'article.

1. Regardez droit devant vous

2. Croisez les mains devant vous

3. Ne croisez pas le regard de vos voisins

4. Regardez les numéros [des étages] défiler

5. Ne parlez à personne que vous ne connaissez pas

6. Lorsque quelqu'un entre, arrêtez de discuter

7. Ne frôlez pas vos voisins

Après la parution de l'article, Layne Longfellow est soudainement devenu l'un des spécialistes du comportement humain à bord de ces appareils. «Mon téléphone s'est alors mis à BEAUCOUP sonner. Et je suis entré dans le monde médiatique comme un expert du comportement dans les ascenseurs», explique-t-il sur son site internet.

Et, bien qu'élaboré en 1977, il faut bien reconnaître que ce petit guide et ces quelques conseils restent, encore aujourd'hui, complètement d'actualité.

Newsletters

Studio d'enregistrement

Studio d'enregistrement

Noël est sauvé, mais à quoi ressemblera-t-il?

Noël est sauvé, mais à quoi ressemblera-t-il?

Dans le contexte épidémique singulier que nous traversons, comment allons-nous négocier avec les traditions pour célébrer les fêtes de fin d'année?

«On voulait qu'Alexia soit une femme libre. Elle a choisi Jonathann»

«On voulait qu'Alexia soit une femme libre. Elle a choisi Jonathann»

[Épisode 1] Le 30 octobre 2017, un corps calciné est découvert dans les bois. Cinq jours avant, Alexia Daval débutait un traitement pour avoir un enfant avec son mari qui, à mille lieues de l'image du couple idéal qu'ils renvoyaient, ne voulait plus coucher avec elle.

Newsletters