Sciences

Un gobelet et un aspirateur peuvent changer l’histoire du système solaire

Temps de lecture : 2 min

Un scientifique et son fils ont créé l'objet au cœur d'une mission déterminante pour notre connaissance des origines du système solaire.

Planète en orbite autour de la jeune étoile Bêta Pictoris  | ESO L. Calçada/N. Risinger via Wikimédia CC License by
Planète en orbite autour de la jeune étoile Bêta Pictoris | ESO L. Calçada/N. Risinger via Wikimédia CC License by

Retenez bien le nom de Jim Harris. Cet ingénieur de la NASA fera rapidement parler de lui car il est fort possible qu'il marque l’histoire de notre système solaire… grâce à un gobelet en plastique et un aspirateur.

Le site Popular Science raconte en effet l'étonnante histoire de la mission OSIRIS-REx, lancée le 8 septembre prochain. L'objectif est d'analyser l’astéroïde Bennu, qui nous permettra d’en apprendre plus sur l’origine du système solaire car elle s’est formée précisément à cette période, en même temps que la Terre et les autres planètes. Et, au sein de la sonde spatiale, on retrouve un élément primordial, construit par Jim Harris: le TAGSAM. Ce mécanisme ultra-perfectionné permettra à la sonde de récupérer un échantillon de l’astéroïde pour le ramener sur Terre.

Une idée dans un garage

Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la construction de cette sonde et de ce mécanisme perfectionnés ont une histoire particulièrement fascinante. Car, toute la difficulté de cette mission était de trouver un moyen de récupérer un échantillon de l’astéroïde en mouvement. Les ingénieurs de la NASA ont commencé à établir le matériel de base nécessaire: une foreuse, ou une louche, ou une pince… Mais ces outils sont difficiles à manier en présence de la microgravité.

Puis, Jim Harris et Ben Clark ont eu l’idée de jouer avec l’air comprimé comme méthode de récolte. «Pour tester cette théorie, Harris et son fils collégien ont étendu une feuille de papier dans l’allée sale devant leur maison à Denver, écrit Popular Science. Ils ont ensuite fait des petits trous dans un gobelet en plastique et ont montré qu’envoyer de l’air compresser dans la saleté la pousserait à l’intérieur du gobelet.»

Objectif 2023

Après des tests et plusieurs ajustements, le Touch and Go Sample Acquisition Mechanism, ou TAGSAM, était né. Il s’agit d’un appareil avec un filtre de trente centimètres à peine et avec un bras, lui donnant des airs de robot aspirateur autonome. Désormais, la mission OSIRIS-REx est prête à aller visiter Bennu. Prévue en 2023, la rencontre ne durera pas longtemps, le temps pour la sonde d’aspirer des échantillons et de revenir vers la Terre et, peut-être, en apprendre plus sur les conditions dans lesquelles notre planète s’est formée.

«Stardust [la sonde spatiale] a changé la façon notre façon de penser la formation du système solaire, explique Harris. Les scientifiques ont dû repenser la façon dont le système solaire s’est formé à partir de ses données. Là, nous ne savons pas ce qu’ils vont trouver, et c’est le but.»

Slate.fr

Newsletters

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

Newsletters