Science & santé

Pourquoi les gens envoient-ils des sextos?

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 01.09.2016 à 11 h 48

Repéré sur The Conversation

Voici quelques éléments de réponse.

Sexting | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by CC

Sexting | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by CC

C’est une question que je me suis à chaque fois posée quand je tombais sur un article sur le sujet: mais qu’est-ce qui pousse les gens à s’envoyer des sextos, sachant les risques qu’ils prennent que leurs photos ne se retrouvent un jour étalées sur la place publique? Et comment les gens peuvent-ils prendre autant de plaisir à voir la réalité crue et nue? Quand c’est pour moi la suggestion, l’endroit où le vêtement bâille et où le corps se dérobe à la vue, pour citer Roland Barthes, qui m’apparaissent comme les plus excitants.

Mais voilà qu’une étude apporte quelques éléments de réponse à ce qui m’avait toujours paru comme une sorte de curiosité bizarre. Pour commencer, les sextos ne sont pas d’abord envoyés par des gens qui ne se connaissent pas et ne s’aiment pas. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce sont les personnes qui sont dans des relations amoureuses «sérieuses» (qu'elles soient longues ou courtes) qui sont le plus susceptibles d’envoyer des sextos, affirme Rob Weisskirch, le scientifique qui a mené l’étude avec ses collègues de l’Université de Californie, sur le site The Conversation.

En analysant les réponses de quelques 459 étudiants hétérosexuels et non mariés, les chercheurs ont aussi fait d’autres découvertes intéressantes. Il n’y a pas, écrit Rob Weisskirch, de différence fondamentale entre hommes et femmes. En revanche, le degré d’anxiété et le type de relation à l’autre sont des critères décisifs:

«Nous avons remarqué que, de manière générale, le niveau d’anxiété lié à la peur d’être mal jugé par le partenaire auquel on est attaché (en somme, se faire du souci sur ce qu’il pense de nous) et le fait d’avoir un style de relation plus confiant (c’est-à-dire de se sentir en confiance lors de relations intimes) étaient des facteurs indiquant qu’une personne était plus susceptible d’envoyer des photos ou vidéos à caractère sexuel, une photo en petite tenue, une photo nue ou des messages suggestifs.»

Par style de relation, l’auteur se réfère à la théorie de l’attachement. Pour le dire vite, cette théorie affirme que la façon dont on vous a aimé dans l’enfance façonne ensuite la manière dont vous aimerez. Les personnes qui ont des relations de confiance avec les autres ont eu des parents, ou des tuteurs, qui ont été disponibles pour eux, les ont écoutés, et ont répondu à leurs besoins affectifs. A l’inverse, des parents peu à l’écoute sont susceptibles de créer des enfants peu en confiance dans les relations humaines.

Les amateurs de sextos sont donc, pour résumer, des gens qui ont plutôt été choyés par leurs parents dans leur enfance, mais qui, à un certain moment, vont avoir peur que leur partenaire ne s’éloigne. Mais après tout, si cela marche, pourquoi pas? 

sextosétudesexe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte