Boire & manger

Baie de Goji, Kale, graines de Chia: la dure vérité sur la nourriture de hipster

Repéré par Agathe Charnet, mis à jour le 30.08.2016 à 12 h 58

Repéré sur The Guardian, NHS.uk, Eufic.org

Les anglos-saxons l'appellent la «superfoood»: ces aliments miracles censés faire de nous des êtres sains, minces et beaux. Alors, révolution diététique ou attrape-hipsters?

Le kale et les baies de goji, les rois de l'alimentation hipster 
Source : Flickr  / Connoisseur 4 The Cure

Le kale et les baies de goji, les rois de l'alimentation hipster Source : Flickr / Connoisseur 4 The Cure

Il y a quelques semaines, mon père et moi nous sommes innocemment assis à une terrasse de restaurant, lors de vacances dans le sud. J'aurai dû me méfier. Une musique vaguement lounge résonnait à plein tubes alors qu'il était à peine 13 heures, les tables étaient flanquées de petits fauteuils en rotin et surtout les clients avaient l'air incroyablement sains, le cheveu souple, la peau bronzée et dégustant des smoothies comme s'il s'agissait d’élixirs de jouvence.

Au moment où le serveur nous a apporté le menu, j'ai compris que j'avais commis une grave erreur. Mon père et moi sommes plutôt des amateurs de viande rouge et de pommes de terre sautées à la graisse d'oie arrosées du vin rouge du coin. Nous étions arrivée dans un temple de la nourriture saine, un lieu où le vegan flirtait avec les baies de goji, où le mot «detox» apparaissait à chaque plat du jour. Nous avons fini par nous rabattre sur des «salades de kale, baies de goji accompagnées de crackers sans gluten» et tenter d'ingérer des «organics kompucha à la framboise et fleur de sureau» avec la triste impression d'être condamnés à une cure d'amaigrissement forcée pour le prix d'une bonne demi-douzaine d'entrecôtes. Et voilà maintenant qu'un article du Guardian m'apprend qu'ils ne sont pas aussi miraculeux qu'on le pense. Les graines sont tout simplement... des graines et les légumes... des légumes. Ni plus, ni moins.

L'invasion des superaliments

Depuis le début des années 2010, la nourriture «healthy» (saine) et autres graines magiques envahissent réseaux sociaux, tables en vogue et rayons de nos supermarchés. On ne compte plus le nombre de sites  vantant les vertus de telle ou telle baie, le nombre de restaus qui attirent les mannequins dépressives et les hipsters désabusés en leur promettant une saine orgie qui –en plus de les nourrir– leur fera «du bien».

 

«Antiodyxants», «amincissants», «détoxyfiants», certains aliments seraient donc d'une qualité supérieure. Des aliments qui, en plus d'être rares et chers, seraient considérés comme la manne officielle des gens dans le vent. On les appelle les «superaliments» («superfood» en anglais) et, selon l'Oxford English Dictionary, ce sont «des aliments particulièrement nutritifs censés avoir des grandes vertus pour la santé et le bien-être». 

Passé l'effet de mode, le Guardian remet aujourd'hui les choses à leur place: «On sait tous qu'il est sain d'avoir une alimentation riche en légumes. Mais le kale est-il meilleur que les autres? La réponse est simple. Non.». La baie de goji, issue de la médecine chinoise, en prend également pour son grade: «Manger des baies de goji ou boire son jus n'est certainement pas mauvais pour vous, mais il n'y a aucune preuve qu'elle soit meilleure qu'un autre fruit.»

Une étude de l'Europen Food Information Council fustige également cet engouement pour le superaliments et rappelle de l'importance d'avoir tout simplement une alimentation riche en fuits et légumes, la plus variée possible. De plus, pas besoin de casser sa tirelire pour être en bonne santé:

«Désigner certains aliments comme “super” dans les médias donne également l'impression que les autres aliments ne sont pas sains, alors qu'ils ont des vertus nutritives égales à celles trouvées dans les superaliments. Les carottes, les pommes et les oignons, par exemple, sont bourrés de bienfaits comme par exemple la béta-carotène, les fibres ou la quercétine flavonoïde. [...] Idem pour les variétés de céréales dans les pâtes, le pain, le riz qui sont également très riches en fibres.»

Alors reposez vos rouleaux d'algues et votre son d'avoine et faites-vous une bonne soupe maison avec de vulgaires légumes du marché! Promis, vous ne vous en porterez pas plus mal.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte